Polars & Thrillers

La souricière – Danielle Thiery

Vador, violeur en série, se suicide en prison après la visite d’un mystérieux prêtre. Cette mort bouleverse d’étrange façon la vie de la capitaine Valentine Cara, qui se retrouve au cœur d’un drame familial. Alors que toute la police parisienne se mobilise pour retrouver un homme politique subitement disparu, les entrailles de l’ancien Palais de justice et les cellules désaffectées de la bien nommée Souricière sont le théâtre de scènes terrifiantes. Un homme qui se fait appeler Hadès condamne et, en véritable dieu des Enfers, juge ceux qu’il estime nuisibles à la société. Jusqu’au jour où le fantôme d’une femme de son passé revient le tourmenter.
Scénarios criminels et darknet, hallucinations et crimes sectaires… La commissaire Edwige Marion voit se refermer sur elle et son équipe un piège qu’il semble impossible de déjouer.

01

Edwige Marion est de retour et elle nous avait manqué. Elle se lance avec son équipe dans une enquête très pointilleuse, où se côtoient personnages et lieux obscurs. Danielle Thiery nous entraîne au 36 quai des orfèvres, cet ancien palais de justice devenu trop vétuste et qui a vu défiler de nombreux criminels. Un lieu mythique que tout le monde pense aujourd’hui à l’abandon. Pourtant la souricière ce couloir de cellules reliant les anciens locaux de la Pj au Palais de justice est le théâtre des pires atrocités car un homme se prenant pour le dieu Hadès n’accepte pas les décisions de justice rendues sur certaines affaires. Il décide alors de faire justice lui-même.

Une histoire très intéressante avec des personnages déterminés que ce soit du côté de la police ou du côté d’Hadès. Edwige Marion et ses coéquipiers vont se retrouver face a des scènes d’horreur qui renforceront leur détermination et leur ténacité afin de découvrir qui se cache derrière le masque de celui qui terrorise ses proies.

Une lecture qui fut pour moi un excellent moment. L’histoire est bien pensée, tout est calculé et maitrisé. Danielle Thiery n’a plus rien à prouver sur ses talents d’auteure et de part son ancien métier tous les lieux, les évènements sont pour elle du vécu (ou presque) et rien n’est laissé au hasard. La souricière est sans contexte le polar de l’auteure qui comporte le plus de scènes d’horreur.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore Edwige Marion, les premiers épisodes de ses aventures sont diffusés actuellement sur la chaine télévisée 13ème rue. Danielle Thiery fut très présente sur le tournage et a participé à l’écriture du scénario. En général je regarde rarement les séries ou films tirés des livres lus auparavant mais je reconnais que cette série est très intéressante et tout à fait crédible. L’occasion pour ceux qui ne connaissent pas le personnage d’Edwige de la découvrir, de la cerner afin peut-être de se lancer dans la lecture des 15 polars où elle mène des enquêtes différentes mais toutes très prenantes.


La souricière – Danielle Thiery – juin 2022 – Editions Flammarion

4 réflexions au sujet de “La souricière – Danielle Thiery”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s