Littérature générale

L’antichambre du bon Dieu – Emmanuel PROST

20181207_130546

Raoul le bricoleux, comme son nom l’indique vit de petits boulots et bricole à droite et à gauche dans son village de Oignies dans le Pas de Calais. Il est rustre, sale, crasseux, la douceur il ne connait pas et c’est avec violence qu’il aborde Joséphine celle qui assouvira ses appétits sexuels et qui décédera à la naissance de leur fils Patrick.

Patrick surnommé Patou fuit ce père qui ne le comprend pas et se rapproche de sa grand-mère Mamina qui se rend très vite compte que son petit fils n’est pas tout à fait comme les autres : il ne parle pas et son seul moyen d’expression ce sont des ricanements et des rires. Une personnalité toute trouvée pour endosser le rôle d’idiot du village, de neuneu, d’attardé, d’handicapé. Lire la suite « L’antichambre du bon Dieu – Emmanuel PROST »

Publicités
Littérature générale

Le tombeau d’Apollinaire – Xavier-Marie BONNOT

20181204_164920

Dans les tranchées de la Grande Guerre, le sergent Philippe Moreau dessine les horreurs qu’il ne peut dire. Son chef, le sous-lieutenant Guillaume de Kostrowitzky, écrit des articles, des lettres et des poèmes qu’il signe du nom de Guillaume Apollinaire. La guerre, comme une muse tragique, fascine l’auteur d’Alcools. Pour Philippe Moreau, jeune paysan de Champagne, elle est une abomination qui a détruit à jamais son village.
Blessés le même jour de mars 1916, les deux soldats sont évacués à l’arrière et se perdent de vue. Philippe Moreau va tout faire pour retrouver son lieutenant. Une quête qui l’entraîne jusqu’à Saint-Germain-des-Prés et Montparnasse, où il croise Cendrars, Picasso, Cocteau, Modigliani, Braque…
Guillaume Apollinaire est mort il y a tout juste cent ans. À travers le regard attendri et critique d’un sacrifié de la Grande Guerre, Xavier-Marie Bonnot raconte avec puissance les dernières années de la vie de l’auteur du Pont Mirabeau. Lire la suite « Le tombeau d’Apollinaire – Xavier-Marie BONNOT »

Littérature générale

Les quatre filles du Docteur Moreau – Janine BOISSARD

20181120_145825

Elles sont quatre sœurs, entre douze et vingt-deux ans. Claire la princesse, qui rêve d’être mannequin ; Bernadette l’indomptable, passionnée par la défense des arbres, ces seigneurs ; Pauline qui rêve d’écrire et Cécile, la poison, incorrigible accro à son portable. Elles ont un père médecin, une mère qui gère une boutique de décoration et vivent à La Marette, une maison entourée d’un jardin, non loin de la ville de Jouy le Moutier dans le Val d’Oise. On y rit, on y pleure, on s’y brouille et s’y réconcilie, mais avant tout on s’y sent bien. Lire la suite « Les quatre filles du Docteur Moreau – Janine BOISSARD »

Littérature générale

Le malheur du bas – Inès BAYARD

20181107_154208

« Au cœur de la nuit, face au mur qu’elle regardait autrefois, bousculée par le plaisir, le malheur du bas lui apparaît telle la revanche du destin sur les vies jugées trop simples. »

Dans ce premier roman suffoquant, Inès Bayard dissèque la vie conjugale d’une jeune femme à travers le prisme du viol. Un récit remarquablement dérangeant. Lire la suite « Le malheur du bas – Inès BAYARD »

Littérature générale

La lumière ne fait pas de bruit, sauf en talons aiguilles – Audrey LUCIDO

20181101_122747

Hélène, parisienne jusqu’au bout des ongles, a tout pour être heureuse : argent, vêtements de luxe, vie de rêve dans un manoir, voiture de collection… Jusqu’au jour où elle décide de tout plaquer pour aller rejoindre sa meilleure amie, Andréa, retournée auprès de sa famille et de ses amis, dans son village natal.

C’est alors que son roadster, une Morgan de 1976, tombe en panne juste devant le garage de Marlon.
Une aubaine ? Pas si sûr, tant ce monde semble diamétralement opposé au sien.

Qu’est-ce qu’Hélène fuit ? Pourquoi son arrivée tonitruante fait-elle exploser en mille morceaux la trompeuse tranquillité de ce village ?

Dès les premiers cliquetis de ses talons aiguilles sur les pavés, toute la lumière sera faite sur des secrets enfouis depuis des siècles, déclenchant un cocktail pétaradant de querelles familiales et de quiproquos !


01

Une bouffée d’oxygène et de bonne humeur , c’est ce que laisse présager cette couverture ensoleillée et qu’on ne risque pas de louper !

C’est le premier roman d’Audrey Lucido et à la lecture on ne le dirait absolument pas. Une aisance dans l’écriture, des situations et des personnages bien présentés et une imagination débordante.

C’est loufoque, cocasse et la famille est bien sûr au cœur de ce roman. Beaucoup de personnages attachants malgré leurs fortes personnalités. Ils sont tous acteurs de cette histoire et c’est une véritable bouffée d’oxygène. La fin aurait par contre méritée d’être un peu plus aboutie, mais peut-être une suite permettra t-elle de repartir dans de nouvelles aventures ?

Si vous avez envie de vous changer les idées et de vous éclater … de rire, ce livre est fait pour vous.


La lumière ne fait pas de bruit, sauf en talon aiguille – Audrey Lucido

Parution Août 2018 – Librinova

 

 

Littérature générale

Danse d’atomes d’or – Olivier LIRON

20181026_165010

Un soir chez des amis, O. rencontre Loren, une acrobate fougueuse et libre aux cheveux couleur de seigle. Ils s’éprennent follement, s’étreignent et s’aiment le jour et la nuit dans la ville qui leur ouvre les bras. Mais Loren disparait sans un mot. Inconsolable, têtu O. la cherche jusqu’à Tombelaine en Normandie. Là, il apprendra pourquoi la jeune fille si solaire et fragile, est partie sans pouvoir laisser d’adresse.
Librement inspiré d’Orphée et Eurydice, le ballet de Pina Bausch, Danse d’atomes d’or propose une nouvelle version du mythe. Ici, Eurydice n’a pas besoin d’Orphée…
D’une beauté à couper le souffle, écrit avec la rage de vivre, le premier roman d’Olivier Liron s’inscrit dans le droit fil de L’écume des jours de Boris Vian.

Lire la suite « Danse d’atomes d’or – Olivier LIRON »

Littérature générale

Chien-loup – Serge JONCOUR

20181014_085357

L’idée de passer tout l’été coupés du monde angoissait Franck mais enchantait Lise, alors Franck avait accepté, un peu à contrecœur et beaucoup par amour, de louer dans le Lot cette maison absente de toutes les cartes et privée de tout réseau. L’annonce parlait d’un gîte perdu au milieu des collines, de calme et de paix. Mais pas du passé sanglant de cet endroit que personne n’habitait plus et qui avait abrité un dompteur allemand et ses fauves pendant la Première Guerre mondiale. Et pas non plus de ce chien sans collier, chien ou loup, qui s’est imposé au couple dès le premier soir et qui semblait chercher un maître. En arrivant cet été-là, Franck croyait encore que la nature, qu’on avait apprivoisée aussi bien qu’un animal de compagnie, n’avait plus rien de sauvage ; il pensait que les guerres du passé, où les hommes s’entre tuaient, avaient cédé la place à des guerres plus insidieuses, moins meurtrières. Ça, c’était en arrivant.
Lire la suite « Chien-loup – Serge JONCOUR »