Romans noirs

Dans la peau – Armèle MALAVALLON

danslapeau.jpg

Paris, en plein été. Le corps d’une femme non identifiée est repêché dans la Seine. Adèle Hème, journaliste spécialisée dans les faits divers, est en pleine rupture sentimentale quand elle tombe sur cette information a priori anodine. Quel est le lien entre l’inconnue de la Seine, Jérôme Fasten, flic à la Criminelle, et Oscar Ortiz, un mystérieux artiste parisien ? A tenter de vouloir le découvrir, Adèle va sombrer petit à petit dans l’obsession et la paranoïa au point de tutoyer la folie…

01

A la lecture du résumé on pourrait penser que l’histoire va être accès sur une enquête policière, trame habituelle de ce style de roman, pourtant il n’en est rien. l’accent est mis sur les rapports humains et la psychologie des personnages.

Adèle a du mal à gérer sa vie sentimentale. Son aventure avec Graham son patron se termine malgré elle, et Jérôme celui avec qui elle a passé des moments intenses, semble vouloir renouer mais il est trop intrusif . Pourtant Adèle a besoin de se sentir aimé mais en même temps, elle étouffe. Elle va monopoliser son attention vers Oscar, ce tatoueur talentueux, froid, qui semble dénué de sentiments et qui va réaliser ce dessin dont rêve Adèle depuis plus de 20 ans et qu’elle va se faire tatouer dans le dos. Cet artiste semble le seul à la comprendre vraiment, comme si il la connaissait déjà.

Jérôme est désormais seul, son épouse vient de le quitter et son travail de flic ne lui apporte plus la dose d’adrénaline qu’il a connu auparavant. Il aime faire cavalier seul sans l’aval de sa hiérarchie et ça n’est pas du tout du goût de son supérieur. Renouer avec Adèle en l’intégrant dans l’enquête de la femme retrouvée dans la Seine devient quasiment son obsession.

Ces trois personnages torturés vont devenir les acteurs de cette histoire et vivent avec leurs souvenirs, leurs regrets et se baladent souvent aux portes de la folie. Un roman noir très psychologique dans lequel Armelle Malavallon ne s’embarrasse pas de longues descriptions et de nombreux détails. Elle présente clairement les choses et les situations et va droit au but en parsemant son histoire de souvenirs, d’un peu de sexe ce qui en fait un roman intéressant avec une écriture très plaisante. L’univers du dessin et des tatouages est quant à lui passionnant.

Une auteure qui mérite sa place dans la famille des auteurs de romans psychologiques et que l’on rencontre trop rarement en salon. Elle a pourtant remporté le prix VSD du polar en 2015 avec son roman « soleil noir ».

tous les livres sur Babelio.com

 


Dans la peau – Armele MALAVALLON – Parution avril 2019 – Editions Ramsay

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s