Romans noirs

HS 7244 – Lorraine LETOURNEL LALOUE

41tlvz6jnIL

Lorsque Marius se réveille dans cette cellule froide et puante, ses derniers souvenirs sont ceux d’une soirée arrosée et joyeuse avec Camille, l’amour de sa vie. Après Saint-Pétersbourg et Moscou, leur voyage à travers la Russie les avait conduits dans un petit bar de Grozny. Des vacances en amoureux, cela avait commencé comme ça…
Aujourd’hui, Marius est enfermé, il a tout perdu, à commencer par ses droits. Il entend des hurlements, des hommes sont torturés. On les accuse d’être malades, contagieux. Dans cette prison non officielle, ils font l’objet d’expériences médicales, menées par ceux qui veulent trouver l’origine de leur mal et surtout un remède à ce fléau.

01

Dès les premières lignes, une plongée directe vers l’enfer. Un huit clos ou se côtoient horreur, violence, douleur, souffrance et bien pire. Plutôt fan de thrillers violents et qui secouent, je me suis demandée à plusieurs reprises si j’allais continuer ma lecture tellement certains passages étaient insoutenables. l’auteure a choisi un thème qui ne m’a pas laissée indifférente et tout le talent de l’auteure réside dans la façon dont elle a amené ce thème et je n’avais vraiment rien vu venir. Je suis restée vraiment ébahie.

Au fur et à mesure de l’avancement de ma lecture, je me suis attachée à Marius et c’était comme lui rendre hommage que de vouloir connaitre son histoire. De grandes périodes de solitude, enfermé dans une cellule remplie d’araignées est le quotidien de cet homme que ses bourreaux traitent de terroriste. Il ne comprend rien à ce qui lui arrive et il ne rêve que d’une chose sortir retrouver sa vie d’avant avec Camille, mais au bout du tunnel, pas de soleil, pas d’avenir mais un médecin qui multiplie ses expériences sur les humains et qui va le détruire à petit feu.

Ce livre m’a bouleversée, que c’est dur de lire toute ces tortures et de voir en face des êtres insensibles qui se repaissent de la souffrance qu’ils provoquent. Pourtant quelques doses positives telles que l’amitié et l’amour viennent éclairer ce roman sombre et glauque. Par certains côtés, j’ai cru retrouver les écrits de Karine Giebel. L’écriture n’est cependant pas la même mais Lorraine Letournel Laloue a pris de sacrés risques pour son premier roman et je trouve même que le langage employé aurait mérité encore plus de mots virulents. Des faits réels qu’il ne faut jamais oublier

Je ne peux que vous conseiller cette lecture marquante, personne ne peut y rester insensible. N’oublions pas que cette histoire est tirée de faits réels.


HS 7244 – Lorraine LETOURNEL LALOUE – Parution juin 2019 – Editions BELFOND

 

1 réflexion au sujet de “HS 7244 – Lorraine LETOURNEL LALOUE”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s