Littérature générale

Changer l’eau des fleurs – Valérie PERRIN

120585569

téléchargement

 Abandonnée dès sa naissance par sa mère, Violette n’a jamais connu le bonheur familial. Sa vie commence réellement le jour où elle rencontre Philippe Toussaint, il lui apporte de l’intérêt, lui fait vivre ses premiers émois amoureux et lui apporte enfin la stabilité et un vrai foyer. Bel homme et amateur de femmes, Violette sera pourtant désespérément seule à ses côtés. Seule à assumer son travail de garde barrière, son mari préférant les ballades a moto plutôt que de s’abaisser à travailler.

Le jour où elle change de métier pour devenir garde-cimetière en Bourgogne, elle devient la confidente de ces familles endeuillées qui viennent la voir dans sa loge, pour lui raconter certains épisodes de leurs vies, des secrets de famille autour d’un café ou d’un thé. Elle prend soin des tombes peu visitées et prend le relais des familles pendant les vacances afin que les sépultures soient toujours entretenues. Dans un carnet, elle note scrupuleusement chaque détails des enterrements : les personnes présentes, les discours permettant aux absents d’avoir quelques détails si ils le désirent. Très discrète sur sa vie, elle est entourée des employés communaux du cimetière et de nombreux chats et vend les fleurs qu’elle cultive dans son jardin.

Cependant la vie ne sera pas tendre avec elle, elle si douce et si disponible. Elle va souffrir en silence tout en restant ouverte aux autres qui ne mesurent pas l’ampleur du vide qui comble son cœur.

« Comme un vol d’hirondelles lorsque l’hiver approche, ton âme s’est envolée sans espoir de retour »

Mon avis : 

 Valérie Perrin est une magicienne des mots. Elle réussit à donner de la beauté à ce cimetière et à décrire l’amour, la trahison, la tristesse avec beaucoup de poésie et sans jugement. Elle jongle entre le passé et le présent et entraîne le lecteur dans un univers méconnu que l’on pense ennuyeux, démoralisant et triste. C’est tout le contraire avec Violette, cette femme qui souffre n’a aucune méchanceté en elle, elle ne pense qu’a écouter les autres sans jamais s’épancher sur sa propre douleur. Philippe Toussaint est un homme en retrait, fuyant mais qui pourtant m’a touché par sa façon particulière d’aimer.

« tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis »

D’autres personnages peuplent cette histoire avec des vies atypiques, des amours cachés. Violette s’y intéresse, toujours à l’écoute avec un mot pour chacun et toujours un moment à leur consacrer au détour d’une allée ou autour d’une tasse de café.

« la vie n’est qu’une longue perte de tout ce qu’on aime »

Un roman où l’on se sent bien et que l’on voudrait ne jamais terminer. Il se lit lentement, et je l’ai refermé souvent  pour réfléchir et apprécier la beauté des mots. Un grand bonheur d’avoir découvert la plume de Valérie Perrin.


Changer l’eau des fleurs – Valérie Perrin – Parution mai 2018 – Editions Albin Michel

20180624_191832_resized

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s