Autres

(Autobiographie) L’homme qui ment – Marc LAVOINE

 

lavoine

Communiste et charmeur, cégétiste et volage : tel était Lulu, mon père. Menteur aussi, un peu, beaucoup, passionnément, pour couvrir ses frasques, mais aussi pour rendre la vie plus belle et inattendue.

Lulu avait toujours une grève à organiser ou des affiches à placarder. La nuit venue, il nous embrigadait, ma mère, mon frère et moi, et nous l’aurions suivi au bout du monde en trimbalant nos seaux de colle et nos pinceaux. Il nous faisait partager ses rêves, nous étions unis, nous étions heureux.
Evidemment, un jour, les lendemains qui chantent se sont réduits à l’achat d’une nouvelle voiture, et Che Guevara a fini imprimé sur un tee-shirt.
Le clan allait-il survivre à l’érosion de son idéal et aux aventures amoureuses que Lulu avait de plus en plus de mal à cacher ? Collègues, voisines, amies ; brunes, blondes, rousses : ses goûts étaient éclectiques. Lulu était très ouvert d’esprit.
Sans nous en rendre compte, nous avions dansé sur un volcan. L’éruption était inévitable.

Mon avis

Marc Lavoine nous raconte son enfance au milieu d’une famille unie autour du personnage principal, son père Lulu. Ce dernier est alcoolique chronique, coureur de jupon et communiste invétéré. Il lui arrivait d’avoir jusqu’à trois maîtresses en même temps. Le plus dur pour son fils marc, qui le surprit lors de ses débats avec une de ses conquêtes, ce fut de garder le secret de son père pendant des nombreuses années. Lucien Lavoine a cependant transmis beaucoup d’amour a sa famille et ses enfants, il aimait par dessus tout faire la fête et a donné a son fils son amour pour le théâtre. Dans ce roman, Marc Lavoine revient sur ses souvenirs de jeunesse , ses plaisirs d’enfant, ses incertitudes et sa tristesse lors du décès de ce père si présent et aimant.

Je ne lis pas que des policiers et des thrillers, de temps en temps je fais une pause pour encore mieux les apprécier ensuite. Je ne pouvais pas passer à coté de la lecture du livre de Marc Lavoine, beaucoup de cordes à son arc (chanteur, acteur de cinéma et théâtre, écrivain) et dont le succès est amplement mérité. Mon souhait le voir un jour, une photo, une dédicace et ce fut chose faite en octobre dernier à la fin de sa pièce  le poisson belge au théâtre de la Pépinière a Paris .

 lavoine1 


 L’homme qui ment -Marc Lavoine – paru en janvier 2015 aux Editions Fayard
 L’édition Collector et cd parus en octobre 2015 aux Editions Fayard

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s