Littérature générale

Les demoiselles – Anne-Gaëlle HUON

20200624_204431

J’avais quinze ans quand j’ai pris la route ce matin-là, et une seule idée en tête : rejoindre le Pays Basque, devenir couseuse d’espadrilles, et échapper à mon destin. Jusqu’à ce que je rencontre les Demoiselles. Des femmes fantasques et mystérieuses vivant au milieu des livres, des jarretières et des coupes de champagne. Qui étaient-elles ? Quel secret cachaient-elles ? Libres et incandescentes, accompagnées d’un majordome plus grand qu’une cathédrale, d’un chauffeur louche et d’un perroquet grivois, les Demoiselles n’auraient jamais dû croiser ma route. Pourtant, ces femmes ont changé ma vie.

01

Je ne connaissais pas encore Anne-Gaëlle Huon avant cette lecture. Je voyais passer pas mal de ces livres avec des couvertures colorées et originales sans prendre le temps de m’arrêter sur son écritures et ses histoires. C’est maintenant chose faite avec « les demoiselles » et ce fut vraiment une heureuse surprise. Je ne sais pas si c’est le contexte actuel mais j’ai autant besoin de lire de la littérature générale, que des polars et ça permet vraiment de faire de belles découvertes.

J’ai pris mon temps pour la lecture de ce roman, et chez moi c’est plutôt bon signe. Celui qui indique que je n’ai pas envie de quitter l’histoire et ses personnages et je fais alors durer le plaisir. Je me suis tout de suite sentie bien au milieu de ces demoiselles, ce monde de femmes où la famille, les enfants et le travail sont une  priorité.

Le cadre est tout d’abord magnifique, Le pays basque, Mauléon et sa célébre fête de l’espadrille. Une région très verte où le soleil alterne avec des épisodes de pluies mais où les températures sont toujours douces. C’est là que nous retrouvons tous les personnages : Rose, Carmen, Colette, Vera, Melle thérèse, Lupin sans oublier Gédeon, un perroquet mélomane mais surtout chanteur. Retour aussi dans le passé dans le Paris des années 20 où la musique et les folies bergères étaient très en vogue.

Rosa, personnage principal de cette histoire arrive à Mauléon pour gagner quelques sous pendant plusieurs mois pour envoyer à sa grand-mère Abuela afin d’améliorer le quotidien assez morose. Elle va découvrir ainsi le monde du travail et ses difficultés. Coudre et fabriquer des espadrilles n’est pas chose facile quand on a 15 ans. Peu à peu son caractère s’affirme et elle devient une jeune femme déterminée après bien des chagrins et des déceptions. Sur sa route, des femmes vont lui ouvrir leur porte, la mettre en confiance et Rosa va vivre dans cette petite communauté où tous ensemble ils partageront travail, joie et moments plus difficiles car la vie ne leur fera pas que des cadeaux.

Ce roman est un petit bijou. L’auteure arrive à nous faire tout oublier au milieu de cette histoire et de ces personnages très humains. Accepter de vivre en ensemble en s’acceptant tel que l’on est n’est pas chose aisée, tout comme ouvrir sa porte mais aussi son cœur. Laissez les demoiselles vont raconter leur histoire, bien installé dans un transat à l’ombre d’un arbre vous savourerez j’en suis certaine ce roman qui est bien plus qu’un feel-good. C’est une belle rencontre dans un coin de France où le respect de l’autre et le bonheur de vivre sont les maîtres mots. Une belle leçon de vie.


Les demoiselles – Anne-Gaëlle HUON – Parution juin 2020 – Editions Albin Michel

2 réflexions au sujet de “Les demoiselles – Anne-Gaëlle HUON”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s