Rentrée littéraire août 2021

Traverser la foule – Dorothée Caratini

 » On traverse des foules toute sa vie, pour ne pas se perdre ou perdre des morceaux de soi. Je traverse la foule comme on traverse la vie, je contourne. « 

Un jour comme un autre de décembre, Dorothée se confronte à l’indicible : le suicide de son mari, qui la laisse seule avec deux petites filles face à un gouffre d’incompréhension.
Tout ce qui entoure la mort est pénible, long, compliqué. Il faut attendre, répondre à des questions. Mais le deuil donne aussi le droit de s’affranchir des conventions. Dorothée veut qu’il éclate à la face du monde, elle veut rester qui elle est, une femme qui jouit. Pas seulement une veuve et une mère, mais une femme libre avec son imaginaire et son grain de folie. Alors, passés le choc, la colère et la douleur, elle prend ses émotions et ses enfants sous le bras, qui l’épuisent et la comblent. Les fantômes, elle les brûle.

Lire la suite « Traverser la foule – Dorothée Caratini »
Rentrée littéraire août 2021

Un autre bleu que le tien – Marjorie Tixier

Restée mutique suite à un traumatisme dont elle n’a aucun souvenir, Rosanie vit à l’abri du monde depuis vingt ans, enfermée dans son univers feutré, protégée par son sauveur devenu son mari. Un jour, attirée par les thermes de la ville — elle qui craint pourtant l’eau — elle rencontre Félice, une femme sportive et volontaire, brisée par un tragique accident. Fascinée par sa force de caractère, Rosanie se résout à abattre le mur de silence derrière lequel elle s’est terrée pendant si longtemps.

Porté par un style poétique et envoûtant, Un autre bleu que le tien dresse le portrait, entre forces et fêlures, d’une femme qui se bat contre son propre silence pour retrouver sa vérité.

Lire la suite « Un autre bleu que le tien – Marjorie Tixier »
Rentrée littéraire août 2021

L’embuscade – Emilie Guillaumin

Nuit d’août. Dans la chambre flotte le parfum de Cédric. Un mois et demi que ce soldat des forces spéciales est en mission. Un mois et demi que Clémence attend son retour avec leurs trois garçons.

Au petit matin, une délégation militaire sonne à la porte. L’adjudant Cédric Delmas est tombé dans une embuscade avec cinq de ses camarades.

Aux côtés d’autres femmes, épouses de soldats elles aussi, Clémence se retrouve malgré elle plongée dans la guerre secrète menée par la France au Levant. Avec ces questions lancinantes : que s’est-il réellement passé lors de l’attaque ? Et pourquoi l’armée garde-t-elle le mystère ?

Lire la suite « L’embuscade – Emilie Guillaumin »
Rentrée littéraire août 2021

Le sœurs de Montmorts – Jérôme Loubry

Novembre 2021. Julien Perrault vient d’être nommé chef de la police de Montmorts, village isolé desservi par une unique route. Alors qu’il s’imaginait atterrir au bout du monde, il découvre un endroit cossu, aux rues d’une propreté immaculée, et équipé d’un système de surveillance dernier cri.
Mais quelque chose détonne dans cette atmosphère trop calme.
Est-ce la silhouette menaçante de la montagne des Morts qui surplombe le village ? Les voix et les superstitions qui hantent les habitants ? Les décès violents qui jalonnent l’histoire des lieux ?

01

Dès les premières pages, on sait de suite que l’on va découvrir une histoire effroyable. Le village de Montmorts nous est présenté comme un endroit « particulier » où certains événements ont défrayé la chronique quelques années auparavant sans que rien n’ait pu être expliqué ni résolu. Il est bien difficile d’imaginer que cet endroit calme, moderne, propre où tout est fait pour y vivre serein et heureux cache des faits qui font froid dans le dos.

L’auteur a une imagination débordante pour nous entraîner dans une histoire complètement folle. Il prend le temps de nous décrire les lieux et quand vient la présentation des personnages tout commence à paraitre, bizarre, surnaturel et très angoissant. En début du livre il nous propose des titres à écouter qui collent à des lieux et des personnages précis et ca donne vraiment une autre perception de l’histoire.

Rentrer dans le village de Montmorts c’est rencontrer ses habitants qui vivent avec des croyances et des superstitions mais c’est aussi être prêts à entendre toute ces voix qui se manifestent dans leurs têtes avant cette avalanche de décès tous plus violents les uns que les autres. La seule chose rassurante est la présence du chef de la police Julien Perrault et de son équipe. On se retranche derrière ces personnages « normaux » en espérant connaître rapidement les secrets de Montmorts. Cela serait bien trop simple, bien trop évident et Jérôme Loubry en a décidé autrement.

« Les sœurs de Montmorts » est une torture pour l’esprit. Si vous aimez vous faire manipuler, vous perdre dans une lecture et lire une histoire très originale, n’hésitez pas une seule seconde. Je n’ai tout d’abord pas su si j’avais aimé cette lecture, j’ai relu plusieurs fois certaines pages tellement cela me paraissait invraisemblable. Avec un peu de recul et quelques jours après l’avoir terminé, je peux vous affirmer que ce fut un très bon moment et j’ai vraiment hâte de rencontrer Jérôme Loubry pour lui demander ce qui lui a donné l’idée d’une telle histoire. C’est stupéfiant, ca vous retourne le cerveau, c’est tout ce qu’aime un lecteur de thriller.


Les sœurs de Montmorts – Jérôme Loubry – août 2021 – 9782702180068 – Calmann-Lévy

Rentrée littéraire août 2021

On ne parle plus d’amour – Stéphane Hoffmann

« L’amour est une emprise réciproque qui fait s’envoler la liberté. Donc, n’en parlons plus. »

Louise et Guillaume ne parlent plus d’amour, ils le font.
Pourtant, Louise doit épouser dans quelques mois un homme riche qu’elle méprise, quand Guillaume tente de se relever d’un chagrin où il a cru mourir.
Leur passion bouleverse tout dans cette petite villégiature de Bretagne où s’agite une société qui ne croit qu’au champagne, aux régates, aux jardins, aux bains de mer et autres plaisirs de l’été.

Lire la suite « On ne parle plus d’amour – Stéphane Hoffmann »
Rentrée littéraire août 2021

Mourir au monde – Claire Conruyt

Sœur Anne ne s’est jamais véritablement adaptée à la vie en communauté au sein du couvent où elle vit pourtant depuis vingt ans. Lorsque Mère supérieure la charge du patronage de Jeanne, une jeune postulante, se réveillent en elle des sentiments et des questions que la règle conventuelle lui avait fait oublier.

Bientôt, la relation entre les deux femmes dépasse le cadre de la formation. Jeanne est une bouffée d’air frais pour les religieuses. Mais elle bouleverse l’existence de Sœur Anne qui, à ses côtés, aperçoit la possibilité de ressaisir le sens de sa vocation et de se retrouver elle-même.
Quelle place reste-t-il pour l’affection et pour l’humanité quand entrer dans les ordres exige de se défaire de soi-même et de s’abandonner à Dieu ? Comment la communauté peut-elle comprendre que la délivrance de Sœur Anne, pour qui la foi ne suffit plus, repose entièrement sur sa relation avec Jeanne ?

Lire la suite « Mourir au monde – Claire Conruyt »