Récits

De la rue à la route – Gaël Galinie

On parle de « tomber » à la rue. Pour Gaël, ce fut une chute rapide qu’il n’a pas vu venir. Il avait dix-neuf ans quand il s’est retrouvé sans domicile fixe. Cela a provoqué une douleur vive et sourde à la fois, éprouvante physiquement, avec des hivers rudes et aucun toit au-dessus de sa tête pour endurer la faim et la fatigue. Mais aussi une souffrance intérieure, avec la honte de devoir mendier, la peur de manquer, la solitude et le danger.

Et pourtant, Gaël ne s’est jamais plaint.

Ce livre n’est pas le destin d’un exclus qui se présente en victime. Mais au contraire, le récit d’un cheminement accompli avec dignité et ténacité, allant de rencontres en découvertes, prouvant au monde qu’il n’est jamais trop tard pour apprendre et développant un véritable art de la débrouille, une philosophie de vie.

Lire la suite « De la rue à la route – Gaël Galinie »
Récits

Journal d’assises – Janine Bonaggiunta

« En juin prochain, la cour d’assises de Chalon-sur-Saône jugera Valérie Bacot. Elle risque la perpétuité. Valérie est accusée d’avoir tiré à bout portant sur son mari, le père de ses quatre enfants. Son mari qui était le compagnon de sa mère vingt-cinq ans plus tôt. Son mari qui l’a violée lorsqu’elle avait douze ans, qui la battait, la prostituait, sans qu’elle ne bronche, jusqu’à ce qu’il menace de s’en prendre à sa fille de quatorze ans. Cette nuit-là, elle l’a tuée pour ne pas mourir, pour que son cauchemar et celui de ses enfants, prenne fin. Mais ce fut le début d’un autre enfer…
L’histoire de Valérie, c’est une tragédie grecque : inceste, amour, viol, haine, mort. Une histoire vraie au cœur de la ruralité française où l’accusée est aussi, est surtout, une victime.
En juin prochain, je défendrai Valérie. Ce que vous lirez sera mon journal, rédigé tous les soirs de la semaine de procès. Je ne cacherai rien de mes doutes, de mes angoisses, de mes joies, de mes colères. Je décrirai le procès, ma plaidoirie, l’étude du dossier, les rapports des experts, des enquêteurs et des témoins, mais aussi ma réaction au verdict, quel qu’il soit. Je partagerai l’ambiance d’une cour d’assises, la spécificité de cette juridiction populaire où des citoyens tirés au sort décident du destin d’un être humain.
Mon but est d’ouvrir des pistes de réflexion sur les nombreux dysfonctionnements judiciaires, institutionnels, éducatifs, médicaux qui autorisent un drame comme celui de Valérie Bacot. Ce drame qui ne serait pas advenu dans des pays européens mieux armés dans la lutte contre les violences faites aux femmes. »  

Lire la suite « Journal d’assises – Janine Bonaggiunta »
Récits

Echappée en Ulster – Elsa Morienval

1989, une jeune femme de 23 ans, étudiante en anglais, au passé familial difficile, part en Irlande du Nord pour occuper un poste d’assistante de français.

Elle découvre cette partie inconnue de l’Irlande, si peu estimée et encore en guerre civile. Elle y prend ses marques, s’y épanouit, jusqu’à décider de vouloir y vivre.

Un événement inattendu la fera rentrer en France en 1991 mais le lien avec ce pays a perduré jusqu’à l’annonce du Brexit en 2016, et bien au-delà.

Un voyage intime au cœur de l’Histoire irlandaise, au cœur de ses guerres, de ses hommes, de ses femmes, un voyage en plein cœur du passé.

Lire la suite « Echappée en Ulster – Elsa Morienval »
Mes lectures du confinement, Récits

Le roman de Molly N – Sophie CARQUAIN

9782368125021 (1)

Pour ses amis et sa famille, Molly N. a disparu en septembre 2010. Plus aucun signe d’elle. Menacée de mort par une fatwa suite à un concours de caricatures du prophète Mahomet, la cartoonist de Seattle a dû intégrer le programme de protection de témoins du FBI, changer de ville, de nom, d’identité.

Comment renaître à l’autre bout du monde ? Comment vivre sous haute protection ?

Cela fera bientôt dix ans qu’elle a disparu.

Fascinée par cette histoire, Sophie Carquain décide d’en faire un roman :

« Il m’a fallu affronter une situation inédite : écrire le destin d’une femme qui vit encore mais n’existe plus sous son vrai nom. Ce livre est aussi le récit d’une enquête qui m’a menée plus loin que prévu – vers un secret familial. »

Lire la suite « Le roman de Molly N – Sophie CARQUAIN »
Récits

Si tu meurs, je te tue – Chloé VERLHAC

20200112_115303

« Ce soir là, comme à son habitude, il fabrique ses couleurs devant le JT. Et puis, saisi d’une impulsion, il se lève sans un bruit. Je le regarde du coin de l’œil. Il disparaît comme un chat. Il réapparaît quelques longues minutes plus tard. Il me tend un galet, en me souriant doucement. On adore les galets. On en fait collection… Il me demande de le retourner. Il l’a signé au feutre.
Il me dit : « Tu as vu ? Je les ai tous signés. On ne sait jamais, ça pourra valoir très cher dans quelque temps. » C’était quelques jours avant l’attentat.
Ainsi commence le récit de Chloé. Épouse Verlhac. Mamma à la tête d’une petite tribu recomposée et pas mal de chats.
Par fragments, sensations, éclats de souvenir, Chloé Verlhac reconstitue le puzzle d’une vie fracassée, d’une vie qui n’est plus pareille mais d’une vie qui continue malgré tout, âpre, belle, mordante. Une sacrée vie Tignous.
Le récit narre peu à peu les coulisses  largement inconnues du grand public de l’attentat  et de l’après, et une lente reconstruction des proches. Lire la suite « Si tu meurs, je te tue – Chloé VERLHAC »

Récits, Rentrée littéraire août 2019

Les reins et les cœurs – Nathalie RHEIMS

20190820_155345

« J’avais fini par imaginer que les reins, parce qu’ils fonctionnent sans qu’on puisse rien en savoir, sont le véritable siège de l’inconscient. J’avais opté pour les maintenir dans cette sphère de mon ignorance. Inutile de fouiller dans ces zones d’ombre, je savais très précisément où cela me conduirait. Qui étais-je pour me croire l’égale de celui qui, seul, peut sonder les reins et les cœurs ? »

Pour écrire ce texte, Nathalie Rheims n’a pas été guidée par son imagination. Confrontée à une réalité implacable, elle raconte une année de lutte contre un mal singulier, qui, de génération en génération, frappe toutes les femmes de sa famille. Arrivée aux limites de ce que le corps et la conscience sont capables d’endurer, elle doit faire un choix, auquel elle n’aurait jamais cru devoir faire face, un choix sublimé par le don, mais rongé par le sentiment de culpabilité. Lire la suite « Les reins et les cœurs – Nathalie RHEIMS »