Polars & Thrillers

Sacha Erbel – La mort est parfois préférable

Yan est flic à la police judiciaire de Lille.
Depuis quelque temps, un « passager clandestin » s’est invité dans sa vie : « l’Araignée », c’est le surnom qu’elle lui a donné.
Alors que Yan traque l’auteur du meurtre d’un journaliste connu pour ses reportages à sensation, elle n’a pas d’autre choix que de composer avec son « invisible ennemie » : insidieuse, omniprésente, l’Araignée tisse sa toile, cuisante morsure dans ses chairs survenant n’importe où, n’importe quand…
En parallèle, Brath, son collègue, enquête sur la mort étrange d’un homme retrouvé décapité, assis au volant de sa voiture, la tête reposant sur la banquette arrière.
En équilibre sur un fil, Yan ne baisse pas les bras, avance sur son chemin de douleurs au risque de se perdre… définitivement.

01

J’ai eu la chance de pouvoir assister à une conférence de criminologie organisée par Sacha Erbel lors d’un salon littéraire. J’ai apprécié ce moment dans lequel j’ai pu sentir toute la passion de l’autrice pour son métier au sein de la police. J’avais hâte de découvrir ses thrillers , c’est chose faite avec « la mort est parfois préférable ».

Dans la ville de Lille, Yan et ses collègues policiers sont sollicités suite à la découverte de plusieurs cadavres retrouvés dans des lieux différents , crimes étranges , mises en scène ou suicides parfaitement préparés et étudiés ?

Yan est une jeune femme rongée par des douleurs qui l’empêchent de mener correctement sa vie de flic, d’experte en criminologie et de femme. Elle en connait la cause, son origine et ne pourra éviter une opération qui ne la soulagera que quelque temps. Elle ne s’apitoie pas sur son sort , son métier elle l’aime mais la prise d’anti-douleurs devient de plus en plus fréquente et les doses augmentent de jour en jour. Elle n’ose en parler à ses collègues, Brath et Granulé mais ceux-ci ne sont pas dupes, Yan leur cache quelque chose. Brath va la mettre en confiance et ensemble ils vont gérer et la douleur sans oublier de mener l’enquête sur les cadavres retrouvés.

J’ai beaucoup apprécié ce thriller tout d’abord pour son originalité : Des cadavres retrouvés dans des postures particulières, une équipe de flic soudée (ceux-ci ne sont ni alcoolisés, ni en instance de divorce ou séparés) et qui ont beaucoup d’humanité. Sacha Erbel parsème l’histoire de termes spécifiques employés dans la police (expliqués en fin de page) sans que cela alourdisse l’histoire mais qui au contraire permettent au lecteur de mieux comprendre le déroulement de l’enquête et les procédures.

Comment ne pas être touchée par Yan et la douleur qui s’insinue peu à peu dans son organisme . On essaye d’ imaginer le quotidien de ces femmes qui comme elle souffrent d’une maladie et avalent de nombreux anti-douleurs pour continuer à travailler et à essayer de vivre normalement. Pour aussi bien décrire ces moments de souffrance il faut les avoir vécus. Un moyen très subtil de l’autrice pour mettre en avant une maladie dont on parle de plus en plus mais dont on minimalise les souffrances. L’écriture de l’autrice est fluide, addictive et son thriller est vraiment réussi. Il me reste maintenant les autres livres de Sacha Erbel à mettre dans ma PAL car avec « la mort est parfois préférable » elle m’a convaincue.


La mort est parfois préférable – Sacha Erbel – septembre 2022 – Editions Taurnada

3 réflexions au sujet de “Sacha Erbel – La mort est parfois préférable”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s