Polars & Thrillers

Je suis le feu – Max Monnehay

La Rochelle, mois de juillet. Une femme est retrouvée égorgée chez elle face à son fils de dix ans ligoté, qu’un bandeau et un casque audio ont préservé de l’intolérable spectacle. C’est la deuxième en l’espace de quelques semaines et les flics n’ont pas la moindre piste. Le commissaire Baccaro va alors faire appel à Victor Caranne, psychologue carcéral et oreille préférée des criminels multirécidivistes de la prison de l’île de Ré. Mais le tueur est une ombre insaisissable qui va bientôt faire basculer la ville dans la psychose.

01

J’ai découvert Max Monnehay avec la lecture de « somb » (avis ici) et je suis heureuse de retrouver le personnage de Victor Caranne. Ce livre peut se lire indépendamment du précédent mais je vous conseille vraiment de livre « somb » avant.

Victor Caranne est de retour. Encore profondément marqué par les évènements sanglants qu’il a vécu, il revient plus déterminé que jamais pour aider les policiers à mettre la main sur celui qui est l’auteur de crimes abjects qui déstabilisent complètement les enquêteurs et qui les touchent particulièrement, ce monstre n’hésite pas à priver des enfants de leurs mères, intolérable et révoltant. La vie de Victor prend justement un nouveau tournant avec la naissance de Joséphine, la fille de sa sœur elle-même déjà maman du petit James récemment décédé (voir somb). Il est fragile, meurtri mais conscient que sa vie doit continuer. Cette enquête va lui procurer des insomnies et il n’aura plus qu’un seul désir, arrêter ce psychopathe. Dès les premières pages on se rend très vite compte que nous allons découvrir une histoire sordide.

Un roman noir très psychologique basé sur la famille, l’enfance et l’amitié, des sujets qui semblent avoir une grande importance pour l’auteure. Elle développe parfaitement les relations entre les policiers et Victor Caranne, leur vie au sein d’une brigade avec le vécu de chacun, leurs failles et leur quotidien. Le tueur a plusieurs pages dans lesquelles il se dévoile et petit à petit et on comprend peu à peu ses motivations sans pour autant les cautionner.

J’ai vraiment apprécié cette lecture car Max Mohennay sait toucher la corde sensible qui est en chacun de nous. Son écriture est vive, enlevée, pas de temps morts, pas de longueurs et le suspens est ménagé tout au long du livre. La place est laissée à l’imagination et aux suppositions du lecteur avec cette impression d’être un peu acteur dans cette histoire. Je vous invite à découvrir cette auteure qui petit à petit trace son chemin vers le succès.


Je suis le feu – Max Monnehay – mars 2022 – Editions Seuil cadre noir

1 réflexion au sujet de “Je suis le feu – Max Monnehay”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s