Cosy crime

Les folles enquêtes de Magritte et Georgette – Les fantômes de Bruges (tome 3) – Nadine Monfils

Le peintre Magritte et sa femme Georgette sont réveillés à la tombée de la nuit par Carmen, la femme de ménage. Elle est dans tous ses états. Pensez donc ! La pauvre, qui travaille aussi pour leur mystérieux voisin, est tombée sur son cadavre en prenant son service. Mais, quand le trio déboule chez lui, le corps a disparu ! Leur enquête va les mener à Bruges, la « Venise du Nord », d’une étrange beauté avec ses canaux sur lesquels glissent de silencieux fantômes…

01

Nouveau rendez-vous avec notre trio d’enquêteur indissociable, Magritte, Georgette et leur chien Loulou. Ils nous emmènent à Bruges, célèbre ville touristique belge pour ses canaux, son béguinage mais aussi sa dentelle. Les dires de Carmen leur femme de ménage a beaucoup intrigué Georgette et elle compte bien en savoir un peu plus sur ce fameux voisin dont Carmen a découvert le cadavre qui demeure aujourd’hui introuvable. Une virée étonnante, pleine de surprises et de suspens.

Je m’attache de plus en plus à ces personnages tellement naturels, spontanés. Magritte avec son caractère bougon et Georgette très curieuse réfléchie dans ses actes et ses pensées dignes d’une très bonne enquêtrice. Ils mènent leurs recherches d’une façon très naturelle et ont des pensées qui font sourire tout au long du livre. Comme je l’ai précisé dans mes avis des deux précédentes aventures « nom d’une pipe » et « à Knokke-le-zout » , les lieux évoqués me sont connus et même à Bruges je me souviens enfant être allé plusieurs fois visiter un oncle prêtre qui résidait au Béguinage. C’est plus qu’une simple enquête car hormis la partie romancée Nadine Monfils n’invente rien. Elle nous emmène baguenauder comme le dis si bien Josiane Balasko dans des lieux conformes à la réalité et ne cesse d’employer des expressions belges que j’ai entendues bien des fois dans mon enfance et qui me font beaucoup sourire.

Les personnages rencontrés dans cette histoire valent leur pesant d’or et sont tous à leur façon un peu particuliers. Vous pouvez donc aisément imaginer que les faire rencontrer Magritte et Georgette ne va pas être de tout repos ainsi que pour nos héros enquêteurs dans l’âme et tellement attachants au fil des aventures.

Ne vous privez pas d’un bon moment de lecture. C’est plein d’humour, de bonne humeur et si vous aimez Magritte vous apprendrez aussi quelques informations sur ses œuvres. Si vous ne le connaissez pas encore ce sera l’occasion de le découvrir.

Magritte et Georgette – les fantômes de Bruges – février 2022 – Robert Laffont


Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s