Polars & Thrillers

J’aurais aimé te tuer – Pétronille Rostagnat

Une jeune femme, Laura Turrel, se présente un matin au  commissariat de  Versailles pour s’accuser du meurtre de Bruno  Delaunay, un homme qui aurait  tenté de la violer. Le commandant  Damien Deguire et son second Jonathan  Pigeon, recueillent ses  aveux. Légitime défense ? Crime prémédité ? Le doute  s’installe  rapidement dans l’esprit des enquêteurs. Sur place, l’homme a  disparu, mais la scène de crime ne correspond pas en tout point aux  confidences de la jeune femme. Deguire et Pigeon comprennent  que l’affaire  est beaucoup plus complexe qu’elle n’en avait l’air  au départ. Quelles blessures se  cachent derrière la froideur et la  détermination de cette jeune femme ?  Cherche-t-elle à manipuler  l’enquête et pourquoi ? 

01

Je découvre Pétronille Rostagnat avec ce livre et je ne pourrai pas donc faire un comparatif avec ses autres polars.

Les premières pages présentent déjà l’ambiance macabre de cette histoire. Les restes d’un bûcher où ne subistent plus qu’une monture de lunette tordue sous les flammes et une odeur pestilentielle. L’auteure de ce brasier savoure son moment et se sent libérée. Elle se nomme Laura Turrel et Il est temps pour elle de dérouler son plan et de se dénoncer à la police. Dès ce moment on s’attend à ce qu’elle développe son histoire au commandant Damien Deguire et à son coéquipier Jonathan Pigeon mais Laura est peu bavarde, elle donne des indices et entraîne les policiers dans un véritable jeu de pistes. Il leur est bien difficile de rassembler tous les indices pour traiter ce crime évoqué par la coupable.

Le personnage de Laura m’a vraiment agacée et je me suis de suite rapprochée des policiers et j’ai beaucoup apprécié leur entêtement pour parvenir enfin à résoudre cette histoire sordide avec un final auquel je ne me serais pas du tout attendue. Les thèmes abordés font hélas partie de l’actualité , sans trop de détails mais avec des mots forts et percutants. Les policiers sont dépeints très simplement , de façon très humaine et même si ils sont conscients que leur métier occupe une très grande partie de leur temps , ils restent solidaires, bienveillants et jamais borderline.

Pétronille Rostagnat nous embarque vraiment dans une enquête digne du plus compliqué des puzzles en maintenant le suspens du début à la fin. On émet des théories des suppositions qui très vite ne tiennent plus la route et on tourne bien vite les pages pour enfin savoir. Et à ce moment là tout s’écroule une nouvelle fois car rien ne se déroule comme nous aurions pu l’imaginer. Je suis vraiment heureuse de cette lecture et de la découverte de cette auteure. Son écriture est directe, elle va droit au but, pas de longueurs, un vrai polar comme je les aime. Certains lieux évoqués sont des endroits que je connais très bien et ça a ajouté un petit plus au plaisir de cette lecture.


J’aurais aimé te tuer – Pétronille Rostagnat – février 2022 – Editions Marabout

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s