Polars & Thrillers

Délivre-nous du mal – Chrystel Duchamp

Février 2018. Anaïs sollicite l’aide de son ami Thomas Missot, commandant à la PJ de Lyon. Pour elle, pas de doute, sa soeur Esther a été enlevée. Pourquoi aurait-elle, sinon, laissé derrière elle ses clés de voiture, ses papiers et son téléphone portable ?
Les mois passent et, tandis que l’enquête s’enlise, d’autres jeunes femmes se volatilisent. Jusqu’à ce qu’un corps soit retrouvé pendu dans une usine désaffectée, le crâne rasé, la langue sectionnée. Puis un deuxième…
Thomas sait désormais qu’un tueur en série sévit dans la région. Mais il ignore encore que ces cadavres ne sont que la partie immergée du plan machiavélique d’un individu avide de vengeance…

01

J’ai découvert Chrystel Duchamp avec « l’art du meurtre » et « le sang des Belasko ». J’ai eu la nette impression à la fin de ces lectures d’avoir lu des thrillers différents, originaux, bien plus que de la plupart de ceux que l’on trouve en librairie et dont une lectrice assidue comme moi se lasse un peu. L’espoir aussi que le nom et le talent de cette nouvelle autrice soinet de nombreuses fois évoqués et mis en avant. Aujourd’hui, « Délivre-nous du mal » vient de paraitre, aussitôt entre les mains et aussitôt commencé.

Une construction originale, trois prologues et trois parties. J’ai forcément pensé que ces prologues seraient bien sûr un avant goût de la suite de l’histoire et surtout de celle des personnages qui y étaient présentés, schéma classique dans la plupart des thrillers. Grosse surprise car ce ne fut pas le cas enfin pas comme je l’aurais imaginé et à ce moment là j’ai compris que ce qui commence comme une enquête de disparition classique est en fait bien plus complexe, plus subtil et inimaginable dans un esprit cartesien comme le mien. C’est inattendu, çà sort de la norme tellement c’est inconcevable, écoeurant et pourtant tellement repris dans les médias.

Dans certains polars, on imagine, on extrapole et quelques fois nos intuitions sont les bonnes. Avec « délivre-nous du mal » c’est impossible, tellement c’est habile dans les idées, dans la construction et dans l’écriture. La troisième partie reste celle qui m’a estomaquée, coupée le souffle car avec les parties précédentes je pensais avoir touché le summum de la méchanceté humaine.

Je n’ai qu’un seul regret aujourd’hui, que ce thriller soit déjà terminé. Chrystel Duchamp est une autrice à suivre car elle se renouvelle dans chaque roman. Au travers de ces personnages elle met en avant des phénomènes de société, des sujets graves, en les met tant en scène d’une façon magistrale. On ne sait jamais à quoi s’attendre et cela c’est ce que je recherche de plus en plus dans mes lectures.


Délivre-nous du mal – Chrystel Duchamp – janvier 2022 – 9782809843484 – l’Archipel

3 réflexions au sujet de “Délivre-nous du mal – Chrystel Duchamp”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s