Littérature générale

Les belles plantes – Alice Moine

À trente-sept ans, Stella Morte est une céramiste de renom dont les sphères d’argile se vendent dans le monde entier. Malgré cette réussite, elle souffre d’un manque profond, terreau de son inspiration : Stella ne cesse de penser à sa jumelle monozygote, l’inconstante Louna dont elle est sans nouvelles depuis quinze ans.

Un jour, un sans-papiers se présente à son atelier avec Eddy, le bébé de Louna. Une fois de plus, sa sœur s’est évaporée, et l’enfant risque d’être placé. Stella n’a d’autre choix que de partir à sa recherche et, suivant sa trace des Charentes au Pays basque, de revisiter leur passé.
Et si Louna l’intranquille était celle qui détenait la clé de leur avenir commun ?

01

On dit souvent que les jumeaux ou jumelles ne peuvent se passer l’un de l’autre, qu’ils ressentent les mêmes émotions simultanément, qu’ils sont en quelque sorte assez semblables mais pas essentiellement sur l’aspect physique. Stella Morte est une artiste de renom , céramiste, elle aime son métier, et sa vie est florissante. Cela c’est ce que tout le monde pense. Pourtant Stella Morte n’a jamais cessé de penser à sa sœur Louna depuis ces quinze années où elle n’a plus donné signe de vie. Elle poursuit sa vie d’artiste avec ce manque et les nombreuses questions qui tournent dans sa tête. Les souvenirs avec Louna, elle les ressasse souvent seule dans son atelier avec de trop nombreux verres d’alcool. La vie des deux jumelles a été profondément marquée par le suicide de leur mère pourtant ensemble elles auraient pu être plus fortes pour affronter cette terrible épreuve. Louna a préféré partir pour se reconstruire, seule avec sa maladie. Louna est bipolaire. Pourtant le jour où cet inconnu va sonner à sa porte avec un bébé dans les bras, sa vie va prendre un tout autre sens, aura d’autre priorités comme celles de retrouver Louna.

J’ai passé un bon moment en découvrant l’histoire de ces jumelles. L’écriture fluide de l’auteure bien qu’un peu déstabilisante au départ incite le lecteur a suivre Stella au pays basque, région de son enfance où elle part à la rencontre de son passé, nous présente cette maison où toute la famille était réunit dont Louna cette sœur insaisissable et pourtant si présente en pensées.

Les thèmes abordés comme l’amour familial et filial, la bipolarité, le retour vers le passé et les souvenirs font de ce livre un bon moment de lecture. On s’y retrouve un peu par certains côtés, on imagine aussi ce que l’on aurait fait dans la même situation que Stella et surtout la suite de ce que pourrait être cette histoire. Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages cela ne m’a pas manqué je me suis surtout concentrée sur la globalité de l’histoire. J’ai découvert une autrice qui m’était jusqu’alors inconnue et une histoire touchante.


Les belles plantes – Alice Moine – 9782259307024 – octobre 2021 – Editions Plon

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s