Thrillers psychologiques

Juillet noir – Amélie de Lima

Septembre 1961. Une femme se présente aux portes d’un orphelinat et, la mort dans l’âme, y dépose un bébé. L’enfant, marqué d’une différence peu commune, n’aura jamais la chance de s’épanouir au sein d’une famille aimante et ne connaîtra rien d’autre que la douleur de l’abandon…

Juillet 1979. Estelle, gynécologue dans une clinique du Nord de la France, est violée par un inconnu dans les toilettes d’une aire de repos. Sous le choc, alors que son couple bat déjà de l’aile et que sa vie est sur le point de voler en éclats, elle décide de ne rien dire à ses proches et de taire sa douleur malgré le piège qu’elle sent se refermer peu à peu autour d’elle.

01

Si vous ne connaissez pas Amélie De Lima, ne vous fiez pas à son visage d’ange et à son joli sourire. Quand elle écrit des thrillers, elle est diabolique.

Avec « Juillet noir » elle axe son histoire sur deux périodes 1961 et 1979. Lors des toutes premières pages, nous sommes en 1979 et nous assistons au viol d’ Estelle dans une station service. Cette dernière est une femme déjà profondément meurtrie par un quotidien bien terne : Une famille aisée mais dans laquelle elle est incomprise, un mariage « obligatoire » avec un garçon d’origine modeste dont elle attend un enfant et qui ne se révèlera pas être un mariage d’amour. Elle ne serrera jamais son enfant dans ses bras et comme pour faire un clin d’oeil au destin, elle deviendra gynécologue. Torturée en permanence, elle ne prendra jamais les bonnes décisions pour vivre dans la quiétude et la sérénité.

En 1961, Patrick est abandonné à sa naissance. Souffrant d’une malformation physique, sa mère n’a pas jugé bon de le reconnaître. Peu de chance de rencontrer des adoptants pour ce garçon « différent ». Il souffre énormément de cette situation et il va alors s’acharner à trouver la cause et le responsable de son handicap, cela va devenir une obsession et sa seule raison de vivre. Il ne lâchera rien, jamais. Il veut se venger et va devenir d’une cruauté incroyable.

Vous l’aurez compris au travers de cette présentation, « Juillet noir » rassemble deux personnages avec deux existences complexes mais très intéressantes. Amélie De Lima va très habilement jouer avec ses lecteurs. Elle va les entraîner de fausses pistes en fausses pistes en ajoutant quelques détails de plus en plus sordides. A tel point que je n’ai pas pu m’attacher aux personnages, mon attention étant axée sur la construction de l’histoire et du final bien sûr auquel je n’aurais jamais pensé. Un thriller psychologique passionnant que j’ai eu beaucoup de mal à lâcher et dont je vous conseille la lecture.


Juillet noir – Amélie De Lima – octobre 2021 – 9782491309169 – LBS Editions

3 réflexions au sujet de “Juillet noir – Amélie de Lima”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s