Récits

De la rue à la route – Gaël Galinie

On parle de « tomber » à la rue. Pour Gaël, ce fut une chute rapide qu’il n’a pas vu venir. Il avait dix-neuf ans quand il s’est retrouvé sans domicile fixe. Cela a provoqué une douleur vive et sourde à la fois, éprouvante physiquement, avec des hivers rudes et aucun toit au-dessus de sa tête pour endurer la faim et la fatigue. Mais aussi une souffrance intérieure, avec la honte de devoir mendier, la peur de manquer, la solitude et le danger.

Et pourtant, Gaël ne s’est jamais plaint.

Ce livre n’est pas le destin d’un exclus qui se présente en victime. Mais au contraire, le récit d’un cheminement accompli avec dignité et ténacité, allant de rencontres en découvertes, prouvant au monde qu’il n’est jamais trop tard pour apprendre et développant un véritable art de la débrouille, une philosophie de vie.

01

Avant de lire le résumé de ce livre, c’est tout d’abord la couverture qui m’a attirée. Complicité entre un homme et son chien, cela m’a paru apaisant et la promesse d’une belle histoire. Le récit de Gaël qui vit dans la rue depuis quelques années accompagné par Chips son fidèle compagnon.

Gaël s’est confié à Alain Galindo qui a écrit quelques romans et deux recueils de nouvelles. Il lui a fait une totale confiance pour relater sa vie et plus précisément sa vie dans la rue. Gaël n’est pas un jeune homme aigri, au contraire. Il ne se pose pas en victime mais nous explique en toute sincérité comment il s’est retrouvé un jour seul dehors dans la rue avec son sac à dos et surtout comment il a fait pour survivre dans une société où les SDF sont très souvent jugés, ignorés, tous mis « dans le même sac » avec une image de profiteurs, de fainéants et de voleurs.

Il nous entraîne dans différents endroits mais surtout le sud de la France qu’il a décidé d’arpenter en nous présentant les différentes personnes qu’il a croisées au bord des routes et qui pour beaucoup l’on aidé avec des attentions, des mots sympathiques et des conseils pour vivre plus sereinement. Gaël est courageux, prêt à apprendre un métier, et c’est ce qui va d’ailleurs le sauver de bien des situations. Travailler avec les chevaux, dans les vignes et les fermes lui permettra de garder toute sa dignité. Sans domicile fixe, trouver un endroit chaud où dormir, manger et faire sa toilette est un réel parcours du combattant et sans un sou en poche, c’est quasiment l’échec assuré. Il ne va jamais baisser les bras et dans différentes situations comme celle de trouver un camion dans lequel y faire « sa maison », je pense que je n’aurais eu ni sa patience, ni sa détermination.

Le jour où il a rencontré Chips ce chien qui ne le quittera plus, il ne sera plus seul, ils seront deux à se battre pour survivre et la lumière surviendra parfois quand ils ne s’y attendront plus.

J’ai eu un énorme plaisir à lire ce récit et grâce à Gaël j’ai aujourd’hui une vision différente de ceux qui vivent dans la rue. Un roman à conseiller, à partager, à faire connaître.


De la rue à la route – Gaël Galinie – septembre 2021 – 978-8289-1937-5 – Editions Favre

1 réflexion au sujet de “De la rue à la route – Gaël Galinie”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s