Rentrée littéraire août 2021

L’embuscade – Emilie Guillaumin

Nuit d’août. Dans la chambre flotte le parfum de Cédric. Un mois et demi que ce soldat des forces spéciales est en mission. Un mois et demi que Clémence attend son retour avec leurs trois garçons.

Au petit matin, une délégation militaire sonne à la porte. L’adjudant Cédric Delmas est tombé dans une embuscade avec cinq de ses camarades.

Aux côtés d’autres femmes, épouses de soldats elles aussi, Clémence se retrouve malgré elle plongée dans la guerre secrète menée par la France au Levant. Avec ces questions lancinantes : que s’est-il réellement passé lors de l’attaque ? Et pourquoi l’armée garde-t-elle le mystère ?

01

J’ai terminé ce livre il y a quelques semaines et il m’a fallu quelque temps pour écrire cet avis en espérant retranscrire toute l’émotion ressentie tout au long de ces 300 pages. Cette histoire n’est pas un livre sur la guerre ni sur les missions des militaires, c’est le récit du quotidien de ces hommes et de ces femmes qui ont choisi de vivre avec un soldat et d’accepter leur absence souvent pour de long mois sans savoir forcément où ils ont été affecté. Clémence est habituée aux absences de son mari Cédric pour ses missions au sein du 13ème régiment de dragons parachutistes spécialisée dans la recherche du renseignement par des moyens humains, sur n’importe quel théâtre, en temps de paix, de crise ou de guerre.

La mort faisait partie de la vie du soldat et de celle de ses proches. Peut-être était-ce d’ailleurs son éventualité, plus prégnante que dans d’autres métiers, qui avait toujours rendu notre amour si puissant. On aime jamais autant la vie que dans la possibilité de la mort. Bien sûr, son spectre ne rodait pas constamment entre nous. Nous menions une existence presque normale, et si parfois je sentais que nous subsistions sur un fil ténu, notre quotidien, à l’exception de départs de Cédric, était celui d’une famille somme toute banale.

Chaque matin, elle se lève en pensant à lui et en entamant une journée classique avec le bonheur de s’occuper de ses trois garçons. Cette visite matinale annoncée par un coup de sonnette strident sera le départ d’un changement de vie radical.

Nous allons alors l’accompagner dans chaque geste et chaque pensée de son quotidien. Dans chaque pièce de la maison, elle va tenter de retrouver son odeur, sentir sa présence comme si il était toujours là et que l’annonce qui lui a été faite par ce lieutenant colonel et ce commandant dont elle ne connait même pas les noms exacts n’était que le fruit de son imagination. Dès lors elle va garder une attitude digne face à ses enfants, elle ne veut pas leur dévoiler l’horrible vérité, eux qui attendent son retour avec tellement d’impatience. Elle ne sait pas grand chose des circonstances de sa disparition, tout est fait pour que les familles concernées en sachent le moins possible. Savoir est pour elles la seule façon de continuer à vivre, d’avancer et d’accepter. Elles ne lâcheront jamais, elles veulent la vérité pour entamer le deuil.

Emilie Guillaumin a passé deux ans au sein de l’armée de terre française et elle connait parfaitement ce milieu. Elle raconte avec beaucoup de pudeur le combat de ces familles pour accéder à la vérité. Même face à la mort les secrets sont toujours très présents et inacceptables pour les proches. J’ai ressenti énormément d’émotions et de respect tout au long de la lecture. Tous les gestes et les pensées de Clémence sont dévoilées et il est difficile de ne pas se mettre à sa place face à ce terrible évènement. C’est aussi un roman plein d’espoir face à la détermination et le courage de Clémence.

J’ai lu très peu de romans qui se déroulent au sein de l’armée et je n’aurais pas pensé une seule seconde que ce milieu était aussi fermé. L’écriture est précise, détaillée, sans aucune longueur et le personnage de Clémence extrêmement bien travaillé. Les émotions, les pensées m’ont traversée, transpercée et encore aujourd’hui je reste très marquée par cette lecture. Pas de mouchoirs, pas de larmes mais un énorme respect pour ces militaires et leurs familles, c’et un très bel hommage qui leur est rendu ici par Emilie Guillaumin.

L’embuscade – Emilie Guillaumin – août 2021 – 9791033909002 – Harper Collins

2 réflexions au sujet de “L’embuscade – Emilie Guillaumin”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s