Littérature générale

Cette nuit-là – Victoria Hislop

Près de dix ans après la publication de L’Île des oubliés, Victoria Hislop redonne vie aux personnages qui ont ému plus d’un demi-million de lecteurs français.

Le 25 août 1957, la colonie de lépreux de l’île de Spinalonga ferme ses portes. Maria retourne à Plaka, en Crète, avec son mari, le docteur Kyritsis. Mais alors que la soirée de célébration pour fêter leur retour bat son plein, sa sœur Anna est assassinée par Andreas, son mari, lorsqu’il découvre qu’elle a pour amant son cousin Manolis.
Ce drame aura des effets dévastateurs pour toute la communauté de Plaka. Manolis quitte la Crète pour la Grèce ; loin de son île, il s’efforce de se reconstruire. Andreas tente d’expier son crime en prison. Maria, quant à elle, choisit le chemin du pardon en rendant visite à Andreas.
C’est ce drame qui révélera finalement Manolis, Maria et Andreas à eux-mêmes.

01

Nous retrouvons dans ce roman les personnages rencontrés dans « l’île des oubliés » paru en 2012 que je n’ai toujours pas lu. j’ai quand même voulu commencer la lecture de « cette nuit-là » et cela ne m’a pas du tout gênée.

Ouvrir un livre de Victoria Hislop c’est avant tout découvrir la Crète et voyager dans ce pays si cher à son cœur où elle réside quelques mois par an. Soleil, rites et coutumes des ingrédients indispensables à une lecture dépaysante, idéale dans un transat en ne pensant plus qu’à se plonger dans cette histoire profondément humaine. L’auteure est une véritable conteuse et nous fait découvrir des personnages meurtris par la vie au travers de la maladie et de l’amour.

Andreas cache un secret au plus profond de lui et ne supportera pas de savoir sa femme Anna amoureuse de Manolis. Lui ôter froidement la vie lors du retour de sa belle-soeur Maria à Plaka va plonger tout la communauté dans un véritable chaos. Manolis se sent responsable de ce drame et part s’installer à Athènes où il va concilier travail et nouvelle vie dans une pension où il rencontrera des gens qui deviendront ses amis et qui l’aideront à trouver ses marques et à combler le vide qui remplit son cœur depuis la mort d’Anna.

Maria tente de reprendre goût à la vie après la disparition de sa sœur et de celui qui était son fiancé avant son départ pour l’île de Spinalonga et la découverte de sa maladie. Elle a besoin de comprendre le geste désespéré de son beau frère Andreas et malgré l’avis contraire de son mari Nikos elle décide de rendre visite à Andreas en prison.

Andreas purge sa peine et croupit au fond d’une cellule sale et nauséabonde. Seule sa belle-soeur lui offre quelques rayons de soleil en lui rendant visite, lui donnant des nouvelles de sa famille et de son père qui ne l’a jamais oublié.

Ces trois personnages principaux tissent la trame d’une histoire entre haine et passion, sans temps morts avec un rythme soutenu et pas mal de rebondissements. A la fin du livre, Victoria Hislop nous dévoile la naissance de cette histoire, ses visites sur l’île de Spinalonga et son implication dans l’association caritative Lepra. Elle en est devenue l’ambassadrice et au travers de Lepra, elle aide à lever des fonds destinés à la recherche et aux traitements pour soulager les souffrances des lepreux à travers le monde. Cette maladie est encore très présente aujourd’hui dans certains pays.

Un roman entre réalité et fiction que j’ai beaucoup apprécié. Comme tous les romans de l’auteure, il est très addictif et il est très agréable de voyager en repartant en 1957, loin des nouvelles technologies et des réseaux sociaux où les sentiments humains occupent une place prépondérante.


Cette nuit-là – Victoria Hislop – mai 2021 – EAN : 9782365695831 – Editions les Escales

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s