Polars & Thrillers

Tu joues, tu meurs ! – Yannick Provost

Une bande cosmopolite de jeunes gamers se déchaîne sur consoles afin de remporter un tournoi de jeu de stratégie, réputé ingagnable. Hélas, la partie est moins innocente qu’il n’y paraît, et la victoire est amère. L’agence conceptrice du jeu Clean-Planet n’est autre qu’un groupe politique sulfureux qui tente de maîtriser définitivement le monde informatique… Paniqués par la maîtrise technique dont font preuve ces incroyables geeks, le Chanoine, dirigeant de cette sinistre officine, et ses commanditaires décident donc d’éliminer tous les joueurs… Fantine, l’héroïne, cible prioritaire des assassins, va être secourue par un ancien sniper…

Une plongée hallucinante dans le monde des ultra-gamers et dans celui des tueurs à gages, des snipers et des complots économico-politiques.

01

Certains ne connaissent peut-être pas Yannick Provost. C’est un blogueur plus que talentueux qui gère avec brio son blog : Nigrafolia. Passionné également de jeux vidéo il a décidé de cumuler ses passions pour les jeux vidéo et celle de l’écriture pour nous offrir « tu joues, tu meurs ! ».

Je ne suis pas du tout adepte du monde des jeux vidéo d’où ma crainte de me sentir un peu perdue au milieu de ce monde de joueurs. Il est évident que c’est un plus car on s’y sent forcément plus à l’aise, cependant Yannick ne laisse pas ses lecteurs désemparés, il a mis en fin de livre un glossaire reprenant les termes le plus souvent employés dans le monde des joueurs.

Entre manipulations humaines et aventure, « tu joues, tu meurs » est un roman parfaitement ancré dans notre société actuelle. On sent que l’auteur maitrise parfaitement son sujet tout en gardant en trame de fond, son thème de prédilection le thriller et le roman d’aventures. Le rythme va très vite s’accélérer, les courses poursuites s’intensifier et plonger le lecteur dans une aventure digne d’un grand film. Les personnages principaux sont plus que déterminés et l’accent est mis également sur la fibre familiale et les relations parents-enfants qui apportent une note touchante au milieu de ce chaos.

L’écriture est très enlevée, directe sans aucune longueur et sans aucun temps mort. Un pari qui me semble réussi mon cher Yannick. Te voilà dans le monde des grands, nul doute que tu y as toute ta place.


Tu jours, tu meurs – Yannick Provost – avril 2021 – 9782370471727 – Editions Lajouanie

4 réflexions au sujet de “Tu joues, tu meurs ! – Yannick Provost”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s