Romans de terroir

La vigne et la rose – Alain Paraillous

Années 1830, François Palaizeau, fils doué mais illégitime, se voit chassé des terres familiales par son bon à rien de frère. Engagé comme homme à tout faire par un avocat vivant dans un village voisin, ce dernier, prenant conscience de son érudition, lui permet de faire partie des premiers instituteurs, nouvellement imposés par la loi Guizot aux communes de plus de 500 habitants. Alors que tout semble lui sourire, son frère ressurgit et avec lui, son lot d’ennuis.

01

J’aime lire de temps en temps des romans du terroir. Ils nous font voyager dans nos belles régions de France et les personnages sont toujours très attachants. Ce fut le cas avec « la vigne et la rose » et ce fut pour moi l’occasion de découvrir un auteur qui m’était jusqu’ici inconnu.

La vie n’épargne rien à François Palazeau, le personnage principal de cette histoire. Cet homme est passionné par sa région et la travail de la terre. Au milieu des champs, à travers les vignes il se sent bien, il est heureux mais les aléas de la vie vont l’obliger à envisager autrement son avenir. Il va rencontrer sur sa route des personnes tantôt dures ou bienveillantes et il va exercer le métier d’ instituteur, métier qu’il n’aurait jamais imaginé pouvoir exercer un jour et qui va l’élever dans l’échelle sociale. François est un homme jeune, vigoureux et très serviable et très apprécié de ses élèves et de leurs familles car il n’oublie jamais d’où il vient. Dommage que son passé vienne assombrir de nouveau son quotidien. Il a choisit ses amis mais hélas pas sa famille.

Un très agréable moment de lecture. La plupart des personnages sont bien développés, attachants et l’histoire de ce village et de ses habitants nous ramène vers un quotidien bien différent de celui d’aujourd’hui, sans réseaux sociaux, sans téléphones portables et sans ordinateurs. On sent dans les mots de l’auteur son amour pour les métiers de la terre et les gens simples. Il a parfaitement dosé son histoire en y intégrant quelques rebondissements, le tout sans longueur et une plume bien rythmée. Si vous aimez les romans de terroir, je pense que vous l’apprécierez.


La vigne et la rose – Alain Paraillous – mars 2021 –  978-2812932724 – Editions De Borée

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s