Littérature générale

Le Mal-épris – Bénédicte Soymier

« Ça lui ronge les tripes et le cerveau, plus fort que sa volonté – une hargne qui l’habite, une violence qui déferle tel un vent d’orage, puissante et incontrôlable. Il voudrait lâcher mais ne pense qu’à frapper. »

Paul est amer. Son travail est ennuyeux, il vit seul et envie la beauté des autres. Nourrie de ses blessures, sa rancune gonfle, se mue en rage. Contre le sort, contre l’amour, contre les femmes.
Par dépit, il jette son dévolu sur l’une de ses collègues. Angélique est vulnérable. Elle élève seule son petit garçon, tire le diable par la queue et traîne le souvenir d’une adolescence douloureuse.
Paul s’engouffre bientôt dans ses failles. Jusqu’au jour où tout bascule. Il explose.
Une radiographie percutante de la violence, à travers l’histoire d’un homme pris dans sa spirale et d’une femme qui tente d’y échapper.

01

Paul est un homme tout à fait quelconque ni beau, ni laid sur lequel les femmes ne se retournent pas. Comme toute personne il a besoin de ressentir des émotions, d’avoir des envies . Il y a eu quelques femmes dans sa vie, Léa, Mylène cette voisine pour qui il a longtemps été transparent et aujourd’hui il y a Angélique. Il a toujours eu des relations compliquées avec les femmes, même avec sa mère et sa sœur. Il envie le bonheur des autres et il voudrait se sentir comme tout le monde. Avec Angélique il devient généreux, il partage ses soirées, ses week-end, l’accueille dans son univers, l’installe dans son appartement où il accepte qu’elle y prenne ses marques en y installant quelques objets lui appartenant. Avec elle il veut tout partager, mais dans ce partage il y a aussi celui de la violence et des pulsions destructrices.

Dans de nombreux livres parlant de violences conjugales, on parle très souvent et c’est légitime des femmes et de leurs quotidiens face à un conjoint violent mais beaucoup plus rarement de l’agresseur. Bénédicte Soymier nous dépeint le profil d’un homme profondément malheureux, incapable de se contenir. Il est totalement conscient que les pulsions qui l’habitent le détruisent et assassinent à petit feu les femmes qui passent dans sa vie. Il perd le contrôle et il voudrait tellement être un autre, un partenaire normal mais il est pris dans une spirale infernale qu’il ne maitrise plus.

Une lecture qui prend aux tripes et que j’ai eu du mal à lâcher. Un premier roman parfaitement maîtrisé sur un sujet difficile, d’actualités mais beaucoup plus tourné vers le coupable et ce qui se passe dans sa tête et dans ses pensées. Aucunement question d’excuser ces actes de violence, cette histoire aide seulement à comprendre et à se positionner de l’autre côté et ça ne fut pas forcément facile pour moi, ayant vécu par le biais d’un proche l’emprise d’un homme sur sa conjointe. Un livre que je conseillerai en espérant que Bénédicte Soymier nous offrira bientôt un prochain roman.


Le Mal-épris – Bénédicte Soymier – Parution janvier 2021 – Editions Calmann-Lévy – EAN : 9782702180778

tous les livres sur Babelio.com

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s