Polars & Thrillers

Le sang des Belasko – Chrystel DUCHAMP

Cinq frères et sœurs sont réunis dans la maison de famille, la Casa Belasko, une vaste bâtisse isolée au cœur d’un domaine viticole de Provence. Leur père, un vigneron taiseux, vient de mourir. Il n’a laissé qu’une lettre à ses enfants, et ce qu’il leur révèle les sidère : leur mère ne se serait pas suicidée – comme l’avaient affirmé les médecins six mois plus tôt. Elle aurait été assassinée…

Au cours de la nuit, non-dits, jalousies et frustrations accumulés au fil des années vont se déverser. Mais le pire reste à venir. D’autant que la maison, coupée du monde extérieur, semble douée de sa propre volonté…

01

Je suis une adepte des histoires de familles et quand j’ai lu le résumé de ce livre, je me suis laissée tenter par l’édition numérique que proposait Net Galley et les Editions l’Archipel et je les en remercie vivement.

L’auteure nous offre un prologue singulier en donnant la parole à « La Casa Belasko ». Cette dernière, pleine de mélancolie se remémore les années vécues en compagnie des membres de la famille Belasko. Etouffée sous le lierre et abandonnée, ce fut pour elle une renaissance quand les sept membres de la famille ( les parents et leurs cinq enfants) franchirent son seuil avec meubles et bagages. Complice de cette vie familiale elle se considéra comme un de leurs membres quand ils décidèrent de lui donner le nom de Casa Belasko, témoin des jeux des enfants, de leurs joies, de leurs peines et du jour où ils quittèrent le nid. Les parents vieillirent et tout changea lors de leur décès. Aujourd’hui les enfants s’y réunissent sans se douter que cette reunion familiale marquera le début d’une véritable tragédie lors de cette une nuit particulière.

L’histoire commence lors de la lecture de la lettre laissée par le père récemment décédé. L’auteure nous brossera ensuite le portrait de chaque enfant. L’on sent de suite une animosité entre deux des frères et petit à petit nous comprenons que dans cette famille rien ne fut simple et aussi serein que l’on aurait pu le penser. Résider dans une belle maison n’est pas suffisant pour vivre en toute sérénité. Les discussions s’engagent entre frères et sœurs, l’ambiance devient pesante, fuir serait la seule solution pour éviter de trop en dire et d’affirmer sa véritable personnalité mais un évènement va les obliger à s’affronter, jusqu’au bout.

Chrystel Duchamp fait monter la pression avec beaucoup d’habileté à chaque nouveau chapitre. J’étais impatiente d’en savoir plus, j’ai échafaudé des hypothèses qui se sont toutes révélées inexactes et ce final m’a laissée sans voix. L’auteure a une imagination débordante pour empêcher le lecteur de décrocher une seule minute. Son écriture est vive, aucune longueur, tout est mis sur la psychologie des personnages et sur les secrets de famille. Il est évident que tous les ingrédients étaient réunis pour me faire passer un excellent moment de lecture. Je vais m’empresser de lire « l’art du meurtre’ le premier roman de l’auteure car les avis sont tous excellents.


Le sang des Belasko – Chrystel DUCHAMP – Janvier 2021 -EAN : 9782809840407 Editions l’Archipel

6 réflexions au sujet de “Le sang des Belasko – Chrystel DUCHAMP”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s