Mes lectures du confinement, Polars & Thrillers

Adieu Lola – Simone GELIN

20200406_082617

À Bordeaux, un commandant de police opiniâtre enquête sur la disparition d’une jeune fille. A l’autre bout de la France, une jeune prof, parachutée dans un collège de banlieue, fraîchement débarquée dans ce milieu défavorisé, nous fait vivre ses tribulations d’apprentie romancière, au rythme des étapes d’une relation amoureuse toxique. Au Cap Ferret, dans un blockhaus, Lola se bat contre la marée. Elle revient sur trois années de son existence vécues sous l’emprise d’un pervers narcissique, et se remémore son parcours et son combat pour se libérer de cette dépendance affective et sexuelle.

Ces deux récits nous révèlent comment les failles des êtres, l’environnement sociétal, et les aléas de l’existence peuvent favoriser ce type d’asservissement, et de déstructuration. Les destins de ces deux femmes se sont-ils se croisés ? Où et quand ? Et jusqu’où un manipulateur est-il capable d’aller pour retrouver sa toute-puissance lorsqu’il comprend que sa proie va lui échapper ? Jusqu’au crime ? 01

Je ne connaissais Simone Gélin que de nom et il me tardait de la lire et de la découvrir. J’ai eu la chance de le faire par le biais de la masse critique Babelio et je ne le regrette absolument pas.

J’ai découvert une écriture particulière qui pour moi s’apparente à une écriture de conteuse. Tout est détaillé, sans aucune longueur afin que le lecteur s’imprègne des lieux, du caractère et des spécificités des personnages. Chacun a un rôle bien défini et deux histoires parallèles vont se croiser dans une atmosphère tendue et angoissante. Le destin de trois  femmes aux parcours différents qui vont côtoyer des personnages toxiques, manipulateurs et destructeurs. Au nom de l’amour, elles vont se battre, souffrir, devenir des victimes.

Je m’étais jetée au cou d’un homme. Vouloir être accompagnée dans la vie ne plus me retrouver seule avec moi-même en face de mes faiblesses, de mes doutes et de mes difficultés existentielles, recevoir de la tendresse. Et oublier la dureté du monde. La société foldingue dans laquelle il nous faut nous débattre. Est-ce cette quête humaine fondamentale qui m’avait précipitée dans la passion ? Comme une folle obsession ? Au point de m’oublier ? De me renier ? De devenir une autre ?

J’ai beaucoup aimé cette lecture pour l’atmosphère qu’elle dégage et la façon dont les éléments s’enchaînent sont racontés : La violence faite aux femmes qu’elle qu’en soit la façon, la manipulation mentale, ces femmes entravées dans des situations dont elle ont beaucoup de difficultés à s’extraire. Certains auraient raconté « Adieu Lola » d’une façon beaucoup plus violente. Simone Gélin a amené son sujet plus doucement mais avec un effet tout aussi percutant en nous  entraînant entre Bordeaux et le Cap Ferret , en nous démontrant les travers de notre société avec en toile de fond, une fermeture d’usine, la perte des emplois et tout ce qui en résulte.


Adieu Lola – Simone GELIN – parution février 2020 – Editions Cairn

tous les livres sur Babelio.com

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s