Littérature générale

Les corps conjugaux – Sophie DE BAERE

20200210_100708

Fille d’immigrés italiens, Alice Callandri consacre son enfance et son adolescence à prendre la pose pour des catalogues publicitaires et à défiler lors de concours de beauté. Mais, à dix-huit ans, elle part étudier à Paris. Elle y rencontre Jean. Ils s’aiment intensément, fondent une famille, se marient. Pourtant, quelques jours après la cérémonie, Alice disparaît. Les années passent mais pas les questions. Qu’est-elle devenue  ? Pourquoi Alice a-t-elle abandonné son bonheur parfait, son immense amour, sa fille de dix ans  ?01

Dans la première partie du livre, Alice est sous l’emprise de sa mère qui veut qu’elle soit belle toujours plus belle, qu’elle se montre partout dans les magazines et les défilés. Voir sa fille sur le devant de la scène est pour elle un ravissement, elle la conditionne, la prépare, l’accompagne. Sa façon à elle de lui montrer son amour.

Les pages défilent et l’on découvre Alice sous un autre jour, amoureuse et libre. Libre d’aimer Jean et de devenir mère à son tour. A cet instant elle n’aurait jamais imaginé que sa vie pourrait basculer du jour au lendemain. Suite à une révélation, elle prend une décision radicale, celle de disparaître et de changer de nom. On l’accompagne alors dans son autre vie et on suit parallèlement Charlotte et Jean son père qui ont du mal à comprendre cette disparition.

J’ai été séduite par l’écriture délicate de l’auteure, les chapitres courts plein de tristesse, d’émotions et d’espoir. Je m’attendais à retrouver une histoire familiale classique. Ce fut complètement l’inverse et je fus très surprise par ce rebondissement inattendu. Ce qui m’a également beaucoup plu c’est la profondeur des personnages car j’aime quand ils sont bien décrits et que les personnages secondaires soient aussi acteurs et pas seulement figurants. 

Les corps conjugaux sont à la fois une tragédie et une ode à l’amour. Cet amour qui émerveille, qui vous transporte mais qui peut vous dévaster et vous anéantir. La famille y a une place prépondérante avec ses secrets, ses failles et ses bonheurs, la maternité et les sacrifices qu’ils faut parfois faire pour le bonheur de ses enfants. Je m’arrête là car je veux vous laisser découvrir cette histoire pleine d’humanité inspirée d’un fait réel et la jolie plume de Sophie DE BAERE.


Les corps conjugaux – Sophie DE BAERE – Parution janvier 2020 – Editions JC LATTES

1 réflexion au sujet de “Les corps conjugaux – Sophie DE BAERE”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s