Polars & Thrillers

Ineffaçables – Clarence PITZ

20191112_170641

Bruxelles 2016. Au lendemain d’une vague d’attentats, des fresques pornographiques apparaissent sur les façades des quartiers populaires de la capitale et secouent l’opinion publique. Épaulé par Fred Boland, jeune recrue immature, l’inspecteur Karel Jacobs est confronté à une série de crimes sexuels d’une perversité sans nom. Les sévices s’enchaînent mais les victimes ne se ressemblent pas. Et le duo est rapidement dépassé par une enquête pavée de violence qui l’emmène dans les recoins sensibles de la ville. Samira, jeune mineure émancipée est retrouvée violée en plein cœur de Molenbeek. Sa route croise le chemin de Virgile Plisson, flic infirme relégué à la paperasserie et ancien membre de la cellule tag, prêt à tout pour reprendre du service.

01

J’ai commencé ce livre il y a une bonne semaine, juste après le salon de Bruxelles et j’ai pris mon temps pour le lire. Totalement envoûtée par cette atmosphère et par l’originalité de l’histoire.

Tout d’abord Bruxelles et ses fresques pornographiques qui apparaissent dans certains quartiers sous les yeux ébahis des habitants et qui font passer des nuits blanches aux institutions. Ce thème original  va être le point de départ de ce roman et rien n’est épargné : sexe, drogue, violence et meurtres abominables où se côtoient des personnages extrêmement bien travaillés et que j’ai eu beaucoup de mal à quitter. Notamment ces policiers belges avec leurs caractères, leurs fragilités et la passion de leur métier. Ils sont humains, manquent parfois de maturité  mais essaient toujours d’agir avec réflexion et gardent la tête froide face à une population marquée et fragilisée par les derniers attentats. Ces fresques et ces meurtres vont leur faire passer de nombreuses nuits blanches et les faire ressembler à des zombies se fondant parfaitement dans cette atmosphère noire et glauque.

Ce polar est parfaitement documenté, assez détaillé sans lasser le lecteur et j’ai beaucoup apprécié la fluidité de l’écriture de Clarence que je lis pour la première fois. En résumé, ineffaçables est original, glauque et semblable à un jeu dans lequel on progresse lentement, où les pièces s’imbriquent les unes dans les autres et dans lequel on progresse soit avec avidité, soit en prenant son temps, le principal étant de passer un excellent moment.

Je tiens aussi à mettre l’accent sur la couverture qui a été retenue avec onze autres titres  pour le prix Osny and clyde . Vous aussi et jusqu’au 27 novembre vous pouvez donner votre avis pour ce prix ici 


 

Ineffaçables – Clarence PITZ – Parution octobre 2019 – Editions nouvelle bibliothèque

 

 

 

2 réflexions au sujet de “Ineffaçables – Clarence PITZ”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s