Romans noirs

Enfermé.e – Jacques SAUSSEY

enferme.e-uai-720x1080

Se retrouver enfermée en prison pour de longues années, alors que l’on est déjà enfermée dans un corps qui n’est pas le sien… une double peine. Est-ce possible de reprendre une vie normale, une fois la dette à la société payée, alors que les autres ne vous jugent pas normale ? L’histoire de Virginie, l’histoire d’une vie, l’histoire d’une vengeance…

Transidentité et prison, la double peine.

01

Lors de ma récente rencontre avec Jacques Saussey au salon du polar de Nemours, ce dernier m’a noté en dédicace ‘Bienvenue en Enfer » et ce fut le cas.

L’enfer de lire la souffrance de Virginie née dans un corps qui lui est étranger et qu’elle rejette.

L’enfer de suivre la difficulté et son combat pour se faire accepter pour ce qu’elle est, ce qu’elle ressent et ce qu’elle donne avec une détermination incroyable face aux parents, aux amis pour qui cette « différence » n’est pas acceptable.

L’enfer de l’univers carcéral masculin où Virginie va être enfermée suite à un cambriolage qui tourne mal. La violence y est quotidienne, insoutenable et inhumaine.

L’enfer d’être en 2019 et de lire que la différence est toujours et encore synonyme de rejet de la société. Etre différent c’est être un paria, celui ou celle qui sera toute sa vie montré du doigt, traité pire qu’un animal en subissant sans fin des assauts écœurants.

Je termine cette lecture en étant émue, touchée et révoltée, plongée dans un univers que je connaissais peu et mal. J’ai souffert beaucoup mais j’ai aussi eu quelques sourires au coin des lèvres mais je ne peux vous en donner la raison sans rien vous révéler. J’ai réalisé que par manque d’informations, par ignorance et par méchanceté l’être humain préfère le rejet par la violence et l’acharnement.

Jacques Saussey nous offre un roman magistral où les chapitres alternent entre différentes périodes jusqu’au dénouement que je n’aurais jamais deviné. De nombreux personnages n’ont pas de prénoms et sont cités uniquement par le nom qui détermine leur profession ou leur surnom. Le seul prénom est celui de Virginie qui va me poursuivre encore longtemps et je suis triste aujourd’hui de devoir quitter.

Je pense aujourd’hui principalement aux parents. Ces couples qui souhaitent le meilleur pour leur enfant. La différence, la trans-identité cela peut toucher toutes les familles, le principal voir ses enfants heureux , les accompagner, les guider mais aussi et surtout, se renseigner, se documenter, pour savoir de quoi on parle et accepter cette différence que la société a tant de mal à approuver. Arrêter de penser au paraître, a la normalité et accepter d’avoir conçu un être différent mais qui avec toute l’aide dont il a besoin et la compréhension  accédera au bonheur et a la liberté afin de ne plus être enfermé dans ce carcan humiliant.


Enfermé.e – Jacques SAUSSEY – Parution octobre 2018 – Editions French Pulp

7 réflexions au sujet de “Enfermé.e – Jacques SAUSSEY”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s