Polars & Thrillers

La rivière de l’oubli – CAI JUN

20180914_170718

Chine du Nord, juin 1995. Shen Ming, jeune et brillant professeur, est suspecté d’avoir assassiné une lycéenne.

Quelques jours après, il est poignardé près de l’école, dans une usine désaffectée.

Neuf ans plus tard, le mystère s’épaissit. Les présumés meurtriers du professeur sont envoyés, eux aussi, au royaume des morts.

La rumeur se répand alors : et si Shen Ming avait traversé la rivière de l’oubli pour se réincarner et se venger ?

01

Envie de partir, de voyager et j’ai profité de mes dernières vacances pour emmener ce livre. La Chine, un pays dont je ne connais pas les rites, les coutumes, c’était l’occasion pour moi de plonger dans l’univers de ce pays.

De très nombreux personnages sont présents dans cette histoire qui fait référence au passé mais aussi au présent. Les noms sont assez compliqués à retenir mais surtout ils se ressemblent beaucoup. Heureusement une liste des différents noms est présente en début de livre.

Pressée de rentrer dans cette histoire où très vite la réincarnation est abordée. Le premier quart du livre fut vraiment très intéressant car l’écriture de l’auteur est assez agréable. Il détaille les quartiers défavorisés, la difficulté d’y survivre et l’importance des jeunes lycéens de se démarquer des autres pour accèder à l’université, car être le meilleur est la récompense suprême dans ce pays où le communisme est roi.

Malheureusement les personnages se succèdent et de nombreuses informations sont à retenir sur chacun d’eux avec pas mal de détails. Les longueurs commencent à se faire sentir et l’engouement du premier quart s’est vite estompé. Heureusement le final est assez original, intéressant et l’on ressent dans l’écriture la passion de l’auteur pour ce pays et tout  le travail de recherches nécessaire  pour décrire les événements sur fonds historiques et tout ce qui touche à la réincarnation.

Ce livre ne doit pas être mis de côté car je sais que beaucoup d’avis sont très positifs. Pour moi ce roman aurait du être plus court avec beaucoup moins de personnages aux prénoms similaires à une lettre près et assez difficiles à retenir. Il ne correspondait tout simplement pas à mes attentes et à mes goûts de lecture.


La rivière de l’oubli – CAI JUN – Parution Septembre – Editions XO

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s