Littérature générale

Les heures rouges – Leni ZUMAS

20180925_173552

États-Unis, demain. Avortement interdit, adoption et PMA pour les femmes seules sur le point de l’être aussi. Non loin de Salem, Oregon, dans un petit village de pêcheurs, cinq femmes voient leur destin se lier à l’aube de cette nouvelle ère.

Ro, professeure célibataire, se débat avec le projet de biographie d’Eivør Mínervudottír, exploratrice islandaise du XIXe siècle injustement méconnue. À quarante-deux ans, elle tente un autre pari : concevoir un enfant. Mais l’enfant ne vient pas, et ni l’horloge biologique ni le calendrier politique ne militent en faveur de Ro, qui ressasse les drames de son passé. Des enfants, Susan en a : deux bambins tendres et turbulents. Pourtant Susan est lasse de sa vie de mère au foyer – de son renoncement à une carrière d’avocate, de la banalité des jours qui passent et se ressemblent. Mattie, la meilleure élève de Ro, n’a pas peur de l’avenir : elle sera scientifique. Et elle peut compter sur l’amour de ses parents adoptifs. Par curiosité, Mattie se laisse déshabiller à l’arrière d’une voiture. Ne sait-elle pas, pourtant, que la curiosité a un prix ? Et enfin, Gin. Gin la guérisseuse, Gin la marginale à laquelle les hommes font un procès en sorcellerie parce qu’elle a refusé qu’ils se servent des femmes.

01

Un livre dont on parle beaucoup depuis sa sortie et qui fait partie de la dernière rentrée littéraire.

Le destin de quatre femmes aux personnalités différentes dans l’Oregon. L’envie de maternité pour Ro, la biographe mais pas avec n’importe qui. Célibataire, elle veut passer par l’insémination artificielle tout en choisissant les candidats à la banque du sperme. Gin, « la sorcière » solitaire qui prépare baumes et onguents pour « faire passer » les grossesses non désirées et soigner les maux par les plantes et les tisanes. Son univers, son chat, sa chèvre et ses plantes. Mattie « la fille » amoureuse d’Ephraïm. Elle lui offre son corps sans réfléchir aux conséquences qui régiront toute sa vie.Susan « la mère » rêve de changer de vie, un mari inintéressant, deux enfants  auprès de qui elle ne s’épanouit plus. Partir, souffler, espérer une autre vie.

Les chapitres alternent entre le destin de chacune de ces femmes et l’évocation de l’exploratrice islandaise Eivør Mínervudottír dont la biographie est en cours d’écriture par Ro.

L’avortement, l’adoption et la fécondation in vitro sont les fils conducteurs de ce livre très original. Une écriture directe, parfois teintée d’humour qui fait de ce roman une histoire touchante, pleine de barrages mais aussi d’espérance dans ces Etats-Unis où les lois sont nombreuses et parfois tellement incompréhensibles. La liberté et l’égalité sont les maîtres mots de ce roman sans oublier l’espoir.


Les heures rouges – Leni ZUMAS – Parution septembre 2018Editions Presses de la cité

Publicités

1 réflexion au sujet de “Les heures rouges – Leni ZUMAS”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s