Polars & Thrillers

Torrents – Christian CARAYON

20180902_162405

1984. Des morceaux de corps humains sont découverts dans une rivière qui dévale vers la ville de Fontmile. On finit par identifier deux victimes, deux femmes portées disparues depuis longtemps. La peur et l’incompréhension s’emparent des habitants, jusqu’à l’arrestation de Pierre Neyrat, un chirurgien à la retraite. Ce dernier connaissait une des victimes, l’amie intime de son fils. Il a les compétences pour démembrer ainsi les cadavres et un passé trouble. Mais surtout, il a été dénoncé par sa propre fille.
Bouleversé par ces événements qui réveillent la douleur de la perte de la femme de sa vie et font imploser sa famille, son fils François décide alors de remonter le cours de l’histoire. Car derrière les silences, ce sont les violences de l’Occupation que Pierre Neyrat a tenté d’oublier.
Mettant ses pas dans ceux de son père, François va reconstituer ce passé dont il ignorait tout, où se sont noués les fils fragiles de son existence.

01

Un roman très riche car il fait référence à des événements historiques, des histoires qui ont fait la une de l’actualité sur toile de fond de secrets de famille trop longtemps tus et qu’il n’est pas aisé de dévoiler sous peine de tout faire voler en éclats, de remettre en cause la vie familiale du clan Neyrat. Cette angoisse perpétuelle de voir ce torrent tout décimer sur son passage, la vie d’un village et la réputation d’un médecin renommé.

La sérénité n’est pas de mise à Fontmile dans la campagne toulousaine. Les nombreux personnages gravitent autour du principal suspect, Pierre Neyrat. Ils l’ont connu pour certains il y a des années, ont vécu avec lui ou font partie de ses proches. Ce chirurgien renommé aujourdhui retraité devient au fur et à mesure de l’histoire cet homme infréquentable, un homme à abattre pour venger ces femmes mortes, démembrées et jetées dans un cours d’eau environnant. Ces accusations vont le miner, mais aussi le pousser à ses rapprocher des siens. Acte difficile quand on a un profil assez austère et que l’on aime la solitude.

L’écriture de l’auteur est très agréable, un style direct et sans longueur pour cette histoire qui fourmille de faits, d’éléments qui font de « torrents » un moment de lecture passionnant.

Le personnage de François, fils de à Pierre m’a vraiment beaucoup touchée. Rôle difficile que celui du fils qui malgré les rumeurs s’entête à connaître la vérité même si tout autour de lui le conforte dans l’idée d’avoir un père coupable. Pas n’importe quelle culpabilité, celle d’avoir tué Emilie sa compagne, celle avec laquelle il avait décidé de faire un bout de chemin. L’aide de Camus policier à la retraite et ami de la famille va lui être précieuse quand autour de lui les éléments vont se déchaîner. Le passé, le présent, ils leur faut refaire le chemin parcouru, contrôler et vérifier ces rumeurs incessantes.

Un fossé s’est creusé entre nous deux. J’en suis le principal responsable. Mais mon père n’a rien fait pour m’empêcher de l’élargir tous les jours davantage. Il m’a laissé m’éloigner de lui. Il a accepté sans broncher que je ne le voie plus comme un géant mais comme un homme trop sec et trop rigide. Il a accepté que ses multiples habitudes me deviennent insupportables, que j’aie envie de désordre et de bruit uniquement pour ne pas être comme lui. Il a accepté que je ne lui parle que très peu, que ma voix baisse d’un ton dès qu’il pénétrait dans la pièce. Que trop souvent je lui fasse comprendre que sa présence me freinait et me mettait mal à l’aise. Que ces absences répétées quand il partait se terrer à Combe-Sourde, loin de nous, me convenaient, qu’elles ne me blessaient plus comme à l’époque quand je croyais qu’il partait parce qu’il ne nous aimait pas et que, un jour il ne reviendrait pas ?

C’est aussi une leçon de vie, que serait-on prêt à faire pour nos proches au détriment du danger et surtout est-on prêt à tout entendre sur leur passé, leurs actes réfléchis ou non et surtout qui croire ? les médias, les bruits de couloir surtout quand on a très peu d’éléments auxquels se rattacher ?

Un roman difficile à lâcher, à chaque chapitre de nouveaux éléments, de nouvelles pistes à explorer pendant que l’eau, le torrent déverse son fiel, son poison pour nous entraîner dans une histoire passionnante.

auteur

Christian Carayon, originaire du Sud-Ouest, enseigne l’histoire et la géographie en lycée depuis plus de 20 ans. Il vit actuellement dans la Sarthe. Il se lance dans l’écriture en 2012 et publie Le Diable sur les épaules, lauréat du Prix Ça m’intéresse Histoire. Après Un souffle, une ombreparu en 2016 et traduit en plusieurs langues, Torrents est son deuxième roman publié dans la collection « Fleuve Noir ».


Torrents Christian CARAYON – Parution Septembre 2018 – Fleuve editions

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s