Polars & Thrillers

In Purgatori – Johann MOULIN

purgatori.jpg

 L’histoire :

Rachel et Richard quittent Paris pour s’installer en Picardie. Richard décorateur pour le cinéma a besoin de calme, de nature. Par amour Rachel le suit tout en ayant une petite appréhension, celle de quitter ses amis, la vie parisienne et la proximité des boutiques et des restaurants.

Leur maison, 270 m², construite en 1802 est perdue au milieu de la campagne picarde et quelques travaux sont nécessaires pour un bien-être optimal. Richard veut absolument réinstaller le sous-sol en atelier de travail, il y descend donc afin de prévoir les plans à soumettre a l’entrepreneur qui réalisera les travaux. Dès qu’il y met les pieds, il s’aperçoit  de phénomènes étranges : une odeur particulière, l’humidité qui suinte des murs, des bruits , des grattements qui ne lui semblent pas naturels, des visions. Il rejette l’idée d’avoir acheté peut-être une maison hantée, mais ses soupçons se confirment lorsque Rachel descend au sous-sol et qu’elle y voit un endroit propre, calme où il n’y aura plus que quelques travaux à faire pour rendre le lieu habitable où son mari pourra travailler en toute quiétude. 

Richard à d’étranges pressentiments, il devient inquiet, anxieux, avec ce besoin d’aller régulièrement dans ce sous-sol qui l’attire et le rebute à la fois. Jusqu’à ce jour où il découvre « la chose » tapie dans l’ombre. Sa vie ne sera alors plus jamais la même.

Mon avis

J’ai commencé ce livre sans pouvoir le lâcher jusqu’à environ la moitiè , ensuite l’attention doit être un peu plus soutenue pour comprendre les phénomènes et les évènements nombreux qui s’y passent.

Le thème du surnaturel  m’attire rarement , et pourtant il m’a complètement scotchée, il y a, du sang, de la violence, de l’émotion aussi et conformément au titre du livre, des références à la religion. j’ai vraiment été happée par cette histoire et contente finalement de ne pas avoir de sous-sol dans ma maison.

Je vous incite à vous faire votre propre idée, peu de longueurs, beaucoup de suspense et une écriture très agréable. 

auteur

Né en 1974 à Amiens, Johann Moulin est démonstrateur en jeux vidéo.
« Exilé » en Île-de-France pour des raisons professionnels, il garde un coin de son esprit tourné vers la Picardie. 

Nourri de thrillers depuis son plus jeune âge, il participe au lancement d’un fanzine sur la littérature fantastique pour lequel il écrit une nouvelle. Il publie ensuite un premier roman en 2008, Psukhê Pathos mettant en scène des personnages en plein cœur de Paris. Mais la Picardie le taraude et se rappelle à son bon souvenir.

 Le tueur de la Somme est un hommage un peu spécial à sa région… une errance dans ses rues, un voyage dans les souvenirs, une cavalcade vers la vérité. Suit L’Irlandais de Brighton, qui met en scène un auteur à succès sombrant dans la folie ; puis Amiens sous les balles, un roman choc sur l’engrenage de la délinquance chez les adolescents.

 Dans Mémoires funestes, un thriller magnétique, il rend un vibrant hommage à son genre littéraire de prédilection.


 In purgatorii – Johann Moulin – parution février 2017 – Editions Aconitum que je remercie pour cette lecture

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s