Polars & Thrillers

L’affaire Léon Sadorski – Romain SLOCOMBE

slocombe

Le pire des salauds, le meilleur des enquêteurs.
Avril 1942. Au sortir d’un hiver rigoureux, Paris prend des airs de fête malgré les tracas de l’Occupation. Pétainiste et antisémite, l’inspecteur Léon Sadorski est un flic modèle doublé d’un mari attentionné. Il fait très correctement son travail à la 3e section des Renseignements généraux, contrôle et arrête les Juifs pour les expédier à Drancy. De temps en temps, il lui arrive de donner un coup de main aux Brigades spéciales, d’intervenir contre les  » terroristes « .
Mais Sadorski est brusquement arrêté par la Gestapo et transféré à Berlin, où on le jette en prison. Le but des Allemands est d’en faire leur informateur au sein de la préfecture de police… De retour à Paris, il reçoit l’ordre de retrouver son ancienne maîtresse, Thérèse Gerst, mystérieuse agent double que la Gestapo soupçonne d’appartenir à un réseau antinazi.

Mon avis

 Je ne suis pas une très grande fan de livre avec pour toile de fond la guerre. Je me suis cependant laissé tenter, ce livre étant nominé pour le prix Goncourt. J’ai ensuite lu quelques articles sur les écrits de Romain Slocombe et ils m’ont totalement convaincue de partir à la découverte de L’affaire Léon Sadorski.

J’ai découvert au fur et à mesure de ma lecture, un personnage désagréable, indifférent à la misère humaine. Collabo, antisémite, même lors de son arrestation par la Gestapo et son internement à la prison de l’Alexanderplatz, il se demandera ce qui a pu justifier cette situation et ca ne l’empêchera pas de dénoncer ses codétenus quand ceux-ci s’échangent des messages codés. Il ne supporte pas de passer de son statut de policier à prisonnier, de boire de l’ersatz de café et de manger des quignons de pain rassis. Quand les nazis lui demandent de partir à la recherche de Thérèse Gerst, il se sent en terrain connu, cette femme fut sa maîtresse quelque temps et le soupçon que les allemands ont sur elle, celui d’être un agent double, étonne Sadorski.Il faut pourtant qu’il réussisse cette mission coûte que coûte.

Ensuite il continue son métier d’inspecteur et va s’intéresser au meurtre d’une jeune fille. Avant son départ pour Berlin, il avait eu l’information comme quoi cette fille était prostituée et se donnait sans scrupules aux allemands. Hélas,le tueur a profité de l’emprisonnement de Sadorski pour commettre son meurtre.L’enquête que l’inspecteur tient à réaliser va le mener dans des salons huppés où le champagne coule à flot, une certaine population y vit sans restriction et sans rationnement.

Ce livre est une fiction basée sur la réalité et le rôle des activités de la police française des renseignements généraux entre 1942 et 1944. Il faut souligner le formidable travail de recherche de l’auteur ce qui permet au lecteur dès les premières pages d’être confronté à cette période et à ces horreurs. Ces années sombres de notre histoire sont décrites avec une écriture très agréable ce qui positive un peu ces années de guerre. Cet ouvrage fait référence à Louis Sadovsky qui fut lui aussi membre des brigades spéciales des renseignements généraux.

Je n’ai aucun regret d’avoir lu ce livre, je remercie les éditions Robert Lafont/la bête noire pour cette découverte.

Un roman intéressant, qui ne fut pas un coup de coeur mais qui le sera sûrement pour tous les passionnés de cette période sombre de notre histoire.


L’ Affaire Léon sadorski – Romain Slocombe – parution Août 2016 – Editions La bête noire.

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s