Uncategorized

En douce – Marin LEDUN

 

ledun

♦ 4 ème de couverture :

 Sud de la France. Un homme est enfermé dans un hangar isolé. Après l’avoir séduit, sa geôlière, Émilie, lui a tiré une balle à bout portant. Il peut hurler, frapper, elle vit seule dans son chenil, au milieu de nulle part. Elle lui apprend que, cinq ans plus tôt, alors jeune infirmière, elle a été victime d’un chauffard. L’accident lui a coûté une jambe. Le destin s’acharne. La colère d’Émilie devient aussi puissante que sa soif de vengeance.

01

L’action démarre dès les premières pages du livre et l’envie de connaître le devenir de Simon est déjà bien présente. Au travers des pages, nous découvrons une jeune fille, dont la vie va basculer le jour ou elle perd sa jambe dans un accident de voiture. Sa prothèse ne la quitte plus, rythme sa vie , ses déplacements , la souffrance physique est là et toujours présente. Son avenir d’infirmière aurait pu être tellement prometteur….

La souffrance morale semble pourtant bien plus grande car le regard des autres change quand vous devenez « handicapé ». Des paris idiots de ceux qui veulent « se taper » une unijambiste, des regards de pitié qui font que la vie ne sera plus jamais la même et les relations amoureuses d’un soir autour de plusieurs verres, ou tout n’est qu’illusion. Vivre avec des regrets ne sert à rien mais une unique obsession s’installe chez Emilie, se venger. Fuir les gens et s’isoler avec son élevage de chiens lui permet de tout préparer, de réfléchir et d’arriver enfin à son but.

Son unique obsession : tracer et retracer encore les moindres détails de ses quatre années dans sa banque de données mentale.

 Elle mettra tout en oeuvre pour que Simon, malgré les recherches des gendarmes, ne soit pas retrouvé de sitôt. Cela lui laisse le temps de passer sa colère sur son otage, et de s’en occuper à sa manière.
Je n’en dévoilerai pas plus…

La ligne d’horizon entra en fusion. Emilie sentir le premier rayon de chaleur lui caresser le visage, le cou et la naissance de la poitrine. Le germe grandit dans son esprit et devint un plan précis, apocalyptique et grandiose. p.225

J’avais beaucoup entendu parler de Marin Ledun et je l’ai découvert par ce livre. Une écriture qui m’a conquise, des mots simples, aucune longueur, juste ce qu’il faut de détail pour comprendre toute la personnalité d’Emilie. La violence est là, présente, pas forcément où on l’attend, c’est ce qui fait aussi l’intérêt de ce livre. Quelque peu surprise par la fin, je m’attendais à ce qu’elle soit différente… Un gros coup de cœur !
J’ai maintenant hâte de lire vos avis.

0


En douce – Marin Ledun – parution Août 2016 – Editions ombres noires que je remercie pour cette lecture

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s