Littérature générale

Au nom de quoi – Amélie ANTOINE

 

quoi

4éme de couverture :

Abigaëlle, Philippe, Sofiane, Bastien, Léopold. Margot, Daphné, Théo, Lucas, et Romane. Le 13 novembre 2015, tous verront leur vie basculer au Bataclan. Les personnages de cette histoire sont fictifs. Imaginés, inventés. Tels peut-être qu’ils ont habité vos pensées, car ils sont nous tous. Ce texte est un roman, mais c’est avant tout un hommage à toutes les victimes de ce jour-là. Celles qui n’ont pas survécu, celles qui luttent aujourd’hui pour continuer simplement à vivre. Au nom de quoi n’est pas un témoignage. Ou plutôt si, c’est celui de la plus intolérable des réalités.

Ce livre bien que les personnages soient imaginés et inventés est un vibrant hommage aux victimes des attentats du 13 Novembre 2015. Il est divisé en trois parties, avant, pendant et après la fusillade. Abigaëlle, Philippe, Sofiane, Bastien, Léopold. Margot, Daphné, Théo, Lucas, et Romane ont tous des parcours , des âges et des vies différentes (un ado, un couple divorcé, un homosexuel, deux sœurs, une mère de famille…).
Ils se retrouvent au Bataclan pour le concert des Eagles of death metal parce qu’ils sont fans, qu’ils ont eu des places par leurs proches , ou juste pour accompagner quelqu’un de leur entourage.
Chacun décrit ce qu’il a entendu , compris et ce qu’il s’est passé dans sa tête à ce moment là. Fuir sans regarder derrière soi, apporter un peu d’aide à celui ou celle à côté de soi , se cacher, faire le mort. Dans ce genre de situation, les personnages ont tous des perceptions et des réactions différentes.

Il faut ensuite , et c’est certainement le plus difficile, vivre l’après. Avec ou sans les proches , avec les questionnements qui se relayent sans cesse dans leurs têtes . Pourquoi lui (elle, moi) ? Pourquoi lui ai-je payer une place à ce concert ? Pourquoi ne m’a t-elle pas écouté quand je lui ai interdit d’y aller ? Pourquoi y suis-allé ? Et aussi l’attente, l’angoisse, la réalité qui finit par s’imposer.

Je me suis mise à la place de chaque personnage et aucun ne m’a laissé indifférente car toutes les situations, j’aurais pu ou je pourrai les vivre de cette façon je pense même si il est très compliqué d’y songer. J’ai la chance de n’avoir  perdu aucune connaissance dans cet attentat mais depuis, quand je sors, en concert, au théâtre, au cinéma, je regarde toujours ou se situent les sorties de secours.

J’ai eu un véritable coup de cœur pour ce livre, en auto-édition mais que l’auteur a bien voulu me confier pour sa lecture. Il a su retranscrire les états d’âme lui qui n’a pas vécu ces attentats a l’intérieur du bataclan et cela dénoté un sacré talent.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s