Littérature générale

Le premier jour du reste de ma vie – Virginie GRIMALDI

 

grimaldi

♦ 4ème de couverture :

Marie a tout préparé pour l’anniversaire de son mari : décoration de l’appartement, gâteaux, invités… Tout, y compris une surprise : à quarante ans, elle a décidé de le quitter. Marie a pris « un aller simple pour ailleurs ». Pour elle, c’est maintenant que tout commence. Vivre, enfin.
Elle a donc réservé un billet sur un bateau de croisière pour faire le tour du monde. À bord, Marie rencontre deux femmes qui, elles aussi, sont à la croisée des chemins. Au fil de leurs aventures, parfois loufoques, elles pleurent et rient ensemble, à la reconquête du bonheur. Leurs vies à toutes les trois vont être transformées par ce voyage au bout du monde.

Un auteur encore inconnu,  une couverture colorée, estivale  tout ce qu’il faut pour me tenter.

Marie, la quarantaine mère de jumelles et sans emploi commence à s’ennuyer et à trouver les journées bien longues. Ses filles grandissent , sont de plus en plus indépendantes et elle se sent inutile . Son mari lui,  semble complètement épanoui , un travail, une femme à la maison et quelques maîtresses pour agrémenter le tout. Il n’est pas du tout d’accord pour qu’elle reprenne ses études et préfère rentrer, mettre les pieds sous la table et avoir Marie à sa merci.
Le jour de l’anniversaire de son mari, elle décore l’appartement, invite famille, amis, collègues de travail et même les maîtresses et lui annonce qu’elle le quitte. Elle prend ses valises et embarque  pour une croisière de trois mois, réservée aux personnes seules afin de faire le tour du monde. Lors du vol qui va l’amener vers le bateau, elle fait la connaissance d’Anne avec laquelle elle va sympathiser. Camille, 25 ans, se rapprochera de ce duo , son but étant de faire des rencontres avec un objectif : « Le tour du monde en 80 mecs ». Un seul et même but pour ces filles, la conquête du bonheur.

Tout au long de ce voyage et à travers la visite de différents pays, elle vont former un trio inséparable de trois générations différentes(60, 40 et 25). Le partage des expériences, la vie familiale, leurs joies et peines seront le départ d’une réelle amitié , ou aucun jugement n’est porté , juste le plaisir d’être ensemble et de profiter enfin de ces trois mois de liberté. 

Quelques petites aventures et rebondissements viendront pimenter leurs quotidiens mais je ne peux pas tout dévoiler, pour cela il va falloir le lire et j’espère que vous prendrez autant de plaisir que moi.

J’ai beaucoup aimé le style d’écriture , et la référence aux chansons de Jean-Jacques Goldman , je chantais en même temps que je lisais. Par certains côtés ce livre m’a fait penser au trio que je forme avec deux amies , passionnées de lecture et avec lesquelles nous nous retrouvons dans les salons littéraires.

grimaldi1

Je suis allée à la rencontre de Virginie Grimaldi le 19 juin lors du salon du livre de St Maur. On eu un peu de temps pour se parler, très joviale et heureuse de voir autant d’enthousiasme autour de son livre,  j’ai eu l’impression de discuter avec quelqu’un que je connaissais  déjà.


Le premier jour du reste de ma vie – Virginie Grimaldi – parution Mai 2016 – le livre de poche

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s