Littérature générale

Zazous – Gérard DE CORTANZE

zazous

 Une petite bande d’amis (Josette, Lucienne, Charlie, Odette, Sarah, Pierre, Jean), étudiants, ou parfois déjà dans la vie active, se retrouvent au Café Eva , à Paris. Nous sommes en Juillet 1940, période de guerre, et pourtant ils ne veulent pas se laisser abattre . Fougueux , impétueux, ils sont tous passionnés de Jazz et de swing,   Ils veulent montrer leurs désaccords face aux restrictions en s’habillant de couleurs criardes (bleu, blanc, rouge) et en portant les cheveux longs. Boire de la bière à la grenadine et porter des lunettes de soleil ,  tel est leur mot d’ordre. Ce sera le début du mouvement « zazous ». Leurs buts, de montrer aux Allemands, les boches, qu’ils n’arriveront pas à ternir leur enthousiasme et qu’ils ne les acceptent pas , qu’ils ne feront jamais partie de leurs relations.
Ils manifestent mais ils dérangent et les autorités les « puniront » en fermant des établissement et des Universités, notamment la Sorbonne. En 1945, à la libération, les collabos, les résistants vont les traquer et malgré leur groupe soudé, le mouvement des zazous s’essoufflera et s’éteindra.

Mon avis

Un roman qui m’a permis de connaître ce mouvement zazou dont je n’avais encore jamais entendu parler. La volonté farouche de ces jeunes qui veulent profiter , ensemble, et qui refusent ce que la guerre leur impose. Ils méritent toute mon admiration pour leur détermination.
La musique, toujours présente, autour des grands du jazz comme Duke Elligton,  Jango Reinhardt apporte à ce roman de la gaieté et l’envie de s’amuser.

Un roman raconté comme un spectacle, sans entracte  tellement les actions sont nombreuses  et les personnages toujours en action. On s’y attache tellement qu’on a l’impression d’avoir intégré leur groupe et d’aller avec eux dans leur quête vers la liberté.

auteur

Auteur de nombreux livres, articles et conférences sur le monde hispanique et l’Amérique latine, Gérard de Cortanze est considéré comme l’un des grands spécialistes de Frida Kahlo. Conseiller lors de l’exposition « Frida/Diego, l’art en fusion », qui s’est tenue en 2013 à l’Orangerie, il en a rédigé le catalogue. Auteur aux éditions Albin Michel de Frida Kahlo par Gisèle Freund (2013), il a également publié Frida Kahlo, la beauté terrible(finaliste du Prix Femina 2011).

Un article très documenté sur cette période, ici


Les zazous – Gérard de Cortanze – parution Mars 2016 -Editions Albin Michel que je remercie pour cette lecture

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s