Polars & Thrillers

Le sourire du Diable – Antonia HODGSON

 

diable

♦ 4ème de couverture : 

Londres, 1727 : le jeune Tom Hawkins, qui a refusé de devenir révérend comme son père, ne vit que pour le jeu, la bière, les femmes. Criblé de dettes, il est envoyé à Marshalsea, une prison des bords de la Tamise où sont réunis les débiteurs de la ville.

Dans cette prison, l’argent décide du sort de chacun. Les plus riches, comme Tom, mènent une vie de château – ou presque – avec lingerie et domestiques. Ils ont même droit à une taverne ! Les autres croupissent dans l’aile insalubre et coupe-gorge de l’établissement.
Dans ce monde souterrain impitoyable, Tom Hawkins affronte des personnages plus avides, fourbes et cruels les uns que les autres. Il ne peut faire confiance à personne. Surtout pas à son compagnon de cellule, l’ironique Samuel Fleet, qui incarnerait le diable !
Sa rencontre avec la séduisante Kitty Spark pourrait bien tout changer…

01

Ce thriller historique nous emmène dans les prisons de Londres au XVIIIème siècle et plus principalement celle de Marshalsea.
Deux sortes de détenus, ceux qui ont de l’argent et ceux qui n’en ont pas . Pour les riches, derrière les murs de la prison, restaurant, bar, prostituées, barbier, pour les autres, la saleté, la faim, les maladies.
Tom Hawkins, le personnage principal du roman est un jeune homme insouciant ,qui a contracté de nombreuses dettes qu’il ne  peut rembourser, commence alors pour lui la vie de prisonnier à Marshalsea. Mauvais traitements, famines deviennent son lot quotidien , au milieu de la crasse et de la proximité avec les autres détenus, les cellules sont petites et les prisonniers y sont confinés. Une chance de s’en sortir s’offre a lui quand le gouverneur lui demande de mener l’enquête afin d’en savoir un peu plus sur le fantôme de John Roberts qui hanterait la prison. Il sera alors confronté à des personnages cupides, menteurs  et manipulateurs.

L’enquête en elle-même est assez classique, mais sans aucun temps mort, suspense et rebondissements sont au rendez-vous pourtant Tom Hawkins est assez naïf et on a du mal a s’y attacher. Par contre, l’ambiance de la prison et la société londonienne sont superbement décrites et on sent le travail de recherche qu’a effectué l’auteur pour nous décrire aussi bien les situations et les ambiances. On les ressent tout au long de la lecture et on est littéralement plongé dans cette atmosphère londonienne et en même temps on apprend toute l’organisation de cette prison qui a réellement existé.

Si vous souhaitez en connaitre un peu plus sur cette prison : Marshalsea


Le sourire du diable – Antonia Hodgson – parution Mai 2015  – Editions xo

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s