Polars & Thrillers

Sujet 375 – OWEN Nikki

 

375

Maria Cruz-Banderras est en prison. Si elle est convaincue d’être innocente des faits qui lui sont reprochés, toutes les évidences sont contre elle. Son alibi ne tient pas la route et les tests ADN confirment qu’elle était bien sur les lieux du crime au moment du meurtre. Atteinte du syndrome d’Asperger, Maria se souvient de tout… sauf de ce qui la concerne intimement. Auprès des thérapeutes, elle va puiser dans ses facultés uniques pour tenter de se remémorer son passé récent. Des endroits étranges. Des gens plus étranges encore… Le puzzle épars qu’elle essaie de reconstituer ne semble pas faire sens. Sauf à croire à des années de mensonges et de faux-semblants. Ce qui est, bien sûr, totalement impossible. À moins que…

 Afin de mieux comprendre le personnage de Maria, voici la définition du syndrome d’Asperger :

C’est un désordre du développement d’origine neurobiologique qui concerne plus fréquemment les garçons que les filles et qui affecte essentiellement la manière dons les personnes communiquent et interagissent avec les autres. En effet, ces personnes décodent avec difficulté les situations de la vie quotidienne. Leur corps, leur cerveau et leurs cinq sens reçoivent les informations correctement, mais un défaut d’analyse empêche un traitement de ces données. Il en résulte, pour la personne atteinte, une appréciation confuse de la vie et de l’environnement. Elle a donc besoin d’être guidée dans la complexité de la vie sociale.

Mon avis

Maria ne comprend pas pourquoi elle est accusée du meurtre d’un prêtre et emprisonnée. Atteinte du syndrome d’Asperger, elle peine a se souvenir de son passé, elle doit pourtant tout faire , avec  l’aide de son psychologue, son avocat et ses médecins pour comprendre et surtout sortir de cette situation mais s’entoure t’elle des bonnes personnes ?
Même si son passé lui fait défaut, elle a la faculté de retenir des codes, des formules et il faudra qu’elle s’en serve habilement si elle veut comprendre et s’enfuir de cet enfer et surtout comprendre malgré son ADN que tout accuse.

Un livre addictif, on se prend d’affection pour Maria, au fur et a mesure des pages on se dit qu’elle sur le point d’aboutir et un autre événement vient contrecarrer ces pensées… On se dit alors qu’on est dans une histoire de fou. Alors qui croire ?
Je ne dirai pas que c’est un livre impossible à lâcher, simplement il faut le lire en continue, c’est a dire ne pas laisser passer plusieurs jours sans l’ouvrir, ça permet de n’oublier aucun détail de cette intrigue.

J’ai vraiment très envie de lire le second tome de cette trilogie , qui paraitra chez super 8 Editions, en octobre 2016 sous le titre Projet Callidus.


Sujet 375Nikki owen – Parution Octobre 2015 chez super 8 editions que je remercie pour cette lecture

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s