Polars & Thrillers

Tout le monde te haïra – Alexis AUBENQUE

 

aubenque

En ce début d’hiver rigoureux, Alice Lewis débarque à White Forrest, petite ville côtière du sud de l’Alaska, dans l’espoir de retrouver sa soeur, Laura Barnes, dont la disparition étrangement semble n’inquiéter personne. Désemparée, Alice s’offre les services d’un ancien flic au passé trouble devenu détective privé, Nimrod Russell.

L’homme va très vite découvrir que la disparue travaillait à un reportage d’investigation concernant une mystérieuse affaire, celle d’un navire ayant sombré en 1920 au nord du pays, avec à son bord une centaine d’orphelins russes. Si les corps des marins ont été extraits des glaces, ceux des enfants semblent s’être volatilisés…

Mais ce n’est pas la seule énigme qui accapare l’attention de la communauté de White Forrest : pendu par les pieds dans sa grange, un notable a été éventré de la gorge au sexe à l’aide d’un hakapik, l’arme inuit servant à abattre les phoques. Le lieutenant Tracy Bradshaw qui récupère cette sordide affaire va bientôt mettre au jour les étonnantes pratiques sexuelles de la victime. Sa mort serait-elle le simple résultat d’un jeux amoureux qui aurait mal tourné ?

Forcés à retravailler en binôme au sein de la police de White Forrest, Nimrod et Tracy vont devoir unir leurs efforts pour résoudre ensemble leurs enquêtes respectives sans aucun lien en apparence. Dans une Alaska d’une sauvagerie implacable, la ruée vers l’horreur a bel et bien commencé…

 Mon avis

 L’auteur nous emmène dans le 49eme état des Etats Unis, l’Alaska . Il nous décrit tout au long de l’histoire de splendides paysages , son atmosphère glaciale propice aux frissons, aux meurtres et aux rebondissements.

Trois intrigues : une fille qui recherche sa sœur disparue, un homme assassiné de façon sordide, une énigme vieille de quelques décennies, non élucidée et qui refait surface avec un flash back en quelques chapitres sur un adolescent qui travaille  et vit dans une mine. L’auteur les décrie et les imbrique comme un puzzle et attise ainsi notre curiosité de lecteur.

On s’attache de suite aux deux personnages principaux , les enquêteurs  Nimrod (ancien flic et aujourd’hui détective) et Tracy (flic) très proches et en étroite collaboration sur ces trois affaires qui en apparence n’ont rien en commun… Au fil des chapitres courts, bien écrits et allant a l’essentiel, on apprend peu à peu à découvrir le passé de ces deux personnages (que l’on apprendra à connaitre dans d’autres aventures en cours d’écriture).
Au fur et à mesure des chapitres, on se pose des questions sur les coupables, on revient en arrière sur nos déductions, on hésite jusqu’à l’apothéose, le final grandiose et tellement inattendu. C’est un roman comme je les aime, qu’on ne lâche plus et en même temps on n’a pas envie qu’il se finisse…

Un immense plaisir pour moi de retrouver Alexis que j’affectionne autant pour ses livres que pour son immense simplicité , sa gentillesse et sa disponibilité et que j’ai eu le bonheur de revoir ce week en au salon du livre de Montigny les Cormeilles.

 aubenque1

Je remercie  les Editions Robert Laffont – Collection la bete noire  pour la lecture de ce livre.


Tout le monde te haira – Alexis Aubenque Parution Novembre 2015 collection la bete noire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s